Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rappel produit : Serpentini de marque PANZANI

Publié le par angeline351

Rappel produit : Serpentini de marque PANZANI

Rappel produit : Serpentini de marque PANZANI Risques d’odeur et de goût « terreux ». SOLUTION PROPOSÉE Ne pas consommer et rapporter au point de vente pour remboursement. INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ▸ Conditionnement 500gx3 Offre Eco ▸ Code barre 3038359001505...

Lire la suite

Rappel produit : Coudes Rayés de marque PANZANI

Publié le par angeline351

Rappel produit : Coudes Rayés de marque PANZANI

Rappel produit : Coudes Rayés de marque PANZANI Risques d’odeur et de goût « terreux ». SOLUTION PROPOSÉE Ne pas consommer et rapporter au point de vente pour remboursement. INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ▸ Conditionnement 1 kg ▸ Code barre 3038350023506...

Lire la suite

Produit au rappel Plafonnier Calypso Ikea

Publié le par angeline351

 Produit au rappel  Plafonnier Calypso Ikea

Plafonnier Calypso Ikea Risque de chute des abat-jour. Produit Plafonnier Calypso de marque Ikea acheté après le 1er août 2016. Numéro de lot (année et semaine) compris entre 1625 et 1744. Pour trouver le numéro de lot, il faut déboîter le bras articulé...

Lire la suite

RAPPEL PRODUITS/Coquillettes 3 minutes 2+1 gratuit Panzani

Publié le par angeline351

RAPPEL PRODUITS/Coquillettes 3 minutes 2+1 gratuit Panzani

Coquillettes 3 minutes 2+1 gratuit Panzani Des risques d’odeur et de goût « terreux » ont été identifiés dans ces coquillettes. Produit Coquillettes 3 minutes 2+1 gratuit de marque Panzani Conditionnement : 500 g x 3 Code-barres : 3038356802273 Date limite...

Lire la suite

RAPPEL PRODUITS/Pain aux graines sans gluten Gerblé

Publié le par angeline351

RAPPEL PRODUITS/Pain aux graines sans gluten Gerblé

Pain aux graines sans gluten Gerblé Présence potentielle de fragments métalliques. Produit Pain aux graines sans gluten de marque Gerblé. Code-barres : 3175681104761 Lot n° 190119 Où s’adresser Rapporter au magasin d’achat pour remboursement. Informations...

Lire la suite

RAPPEL PRODUITS Pizza chorizo et poivrons Casino

Publié le par angeline351

 RAPPEL PRODUITS Pizza chorizo et poivrons Casino

Pizza chorizo et poivrons Casino Présence éventuelle de Listeria. Produit Pizza chorizo et poivrons, 450 g, de marque Casino. Code-barres : 3222477010383 DLC : 20/09/18 – 25/09/18 – 01/10/18 – 04/10/18 Où s’adresser Remboursement en magasin. Informations...

Lire la suite

Samoussas poulet Auchan

Publié le par angeline351

Samoussas poulet Auchan

Samoussas poulet Auchan Les allergènes poisson et soja ne sont pas mentionnés sur l'étiquetage. Produit Samoussas poulet, 40 g x 4, de marque Auchan le traiteur. Code-barres : 3254560221314 DLC : 10/10/2018 Où s’adresser Remboursement en point de ven...

Lire la suite

RAPPEL PRODUITS /Cervelas Brient

Publié le par angeline351

 RAPPEL PRODUITS /Cervelas Brient

Présence d’œufs et de moutarde non indiquée sur l’emballage. Produit Cervelas de marque Brient, 10 tranches, 90 g. Code-barres : 3346650212262 Date limite de consommation : 08/10/2018 Lot : 000001286690 Où s’adresser Remboursement en magasin d’achat....

Lire la suite

Projet de budget 2019 : la rigueur toujours et encore

Publié le par angeline351

Projet de budget 2019 : la rigueur toujours et encore

Projet de budget 2019 : la rigueur toujours et encore Une opération « bis repetita » ? Un calque du précédent projet de loi de finances ? Ce 24 septembre, le gouvernement a présenté le projet de loi de finances (PLF) pour 2019 et à l’évidence les axes...

Lire la suite

Après une première année passée à servir les intérêts des « premiers de cordée » notamment en diminuant la fiscalisation sur le capital, le projet de loi de finances pour 2019 s’attaque de front aux « derniers de corvée ». Dans un contexte d’inflation élevée sans effet de rattrapage sur les salaires, augmenter toujours plus le coût de la fiscalité énergétique sans compensation ou encore désindexer certaines prestations sociales sont des mesures qui, en plus de porter atteinte au pouvoir d’achat d’une partie des ménages, vont contribuer à augmenter les inégalités entre ceux-ci, des inégalités que les mesures fiscales du PLF 2018 auront déjà largement contribué à faire repartir à la hausse. Pour autant, ce sont toujours les mêmes qui se retrouvent épargnés : 140 milliards d’euros d’aides publiques aux entreprises sans conditionnalité en matière d’emplois, couplés à la transformation du CICE en allègement de cotisations, avec pour conséquence et ligne de mire l’affaiblissement du financement de la Sécurité sociale collective. Alors que le besoin se fait toujours plus criant d’un véritable État stratège porteur d’une vision pour les politiques d’emploi, industrielles, environnementales et d’innovation, le PLF 2019 illustre à nouveaux le choix de la rigueur et de la destruction. Force Ouvrière dénonce l’ampleur de l’austérité annoncée en matière de dépenses publiques : 4164 postes de fonctionnaires supprimés en 2019, 20 % de crédits en moins pour la mission Travail et Emploi via notamment la nouvelle baisse du nombre de contrats aidés, 7 % de crédits en moins pour la mission Cohésion des territoires via la réforme du mode de calcul des aides personnelles au logement. Il fallait bien ça pour assurer 20 nouveaux milliards de baisse de prélèvements obligatoires aux entreprises et contenter Bruxelles … Un prix bien élevé pour une impasse économique.

Publié le par angeline351

Après une première année passée à servir les intérêts des « premiers de cordée » notamment en diminuant la fiscalisation sur le capital, le projet de loi de finances pour 2019 s’attaque de front aux « derniers de corvée ». Dans un contexte d’inflation élevée sans effet de rattrapage sur les salaires, augmenter toujours plus le coût de la fiscalité énergétique sans compensation ou encore désindexer certaines prestations sociales sont des mesures qui, en plus de porter atteinte au pouvoir d’achat d’une partie des ménages, vont contribuer à augmenter les inégalités entre ceux-ci, des inégalités que les mesures fiscales du PLF 2018 auront déjà largement contribué à faire repartir à la hausse.  Pour autant, ce sont toujours les mêmes qui se retrouvent épargnés : 140 milliards d’euros d’aides publiques aux entreprises sans conditionnalité en matière d’emplois, couplés à la transformation du CICE en allègement de cotisations, avec pour conséquence et ligne de mire l’affaiblissement du financement de la Sécurité sociale collective.  Alors que le besoin se fait toujours plus criant d’un véritable État stratège porteur d’une vision pour les politiques d’emploi, industrielles, environnementales et d’innovation, le PLF 2019 illustre à nouveaux le choix de la rigueur et de la destruction.  Force Ouvrière dénonce l’ampleur de l’austérité annoncée en matière de dépenses publiques : 4164 postes de fonctionnaires supprimés en 2019, 20 % de crédits en moins pour la mission Travail et Emploi via notamment la nouvelle baisse du nombre de contrats aidés, 7 % de crédits en moins pour la mission Cohésion des territoires via la réforme du mode de calcul des aides personnelles au logement. Il fallait bien ça pour assurer 20 nouveaux milliards de baisse de prélèvements obligatoires aux entreprises et contenter Bruxelles … Un prix bien élevé pour une impasse économique.

Projet de Loi de Finances 2019 : de la constance dans l’impasse économique Après une première année passée à servir les intérêts des « premiers de cordée » notamment en diminuant la fiscalisation sur le capital, le projet de loi de finances pour 2019...

Lire la suite