XXIIe congrès de FO: des extraits de la rencontre

Publié le par angeline351

fosurlenet.jpgcongres
Le XXIIe congrès de Force Ouvrière s’est achevé vendredi 18 février à Montpellier après cinq jours de travaux. Le lendemain, Jean-Claude Mailly a été réélu Secrétaire général. Et dimanche, Montpellier a battu Lille 1 à 0.
Les Échos
Sur le terrain: «La centrale se veut “très sereine” sur son avenir, mais ne peut ignorer que la réforme de la représentativité la menace dans de nombreuses entreprises», d’autant que «ses dirigeants reconnaissent avoir “un gros boulot à faire” pour faciliter les adhésions mais aussi le suivi des adhérents, ayant pris du retard, notamment par rapport à la CFDT.»

Libération
À propos des règles: «Qualifié de “bal des faux culs” par Jean-Claude Mailly, le texte aurait “un objectif caché”: réduire le nombre d’acteurs sur l’échiquier syndical. “On n’est pas des agresseurs, c’est pas nous qui avons tout fait pour changer les règles de représentativité, pour sauver des appareils et sacrifier certains droits des travailleurs”.»

Le Parisien
Des buts: «FO se distingue des autres centrales syndicales. La CGT, par exemple, ne demande plus depuis plusieurs années le retour aux 37,5 ans de cotisation, ni ne réclame “l’abrogation” de la réforme de 2010 tout en exigeant sa remise en chantier pour la modifier profondément.»

Le Figaro
Montpellier-Lille, le film: «Jean-Claude Mailly, le Secrétaire général de FO, a refait ce jeudi matin le film des trois dernières années en réponse aux 150 délégués qui se sont succédé depuis trois jours à la tribune de ce XXIIe congrès pour commenter le rapport d’activité de la confédération.»

Sud-Ouest
Bonne rencontre pour les Girondins: «Les soixante militants girondins de FO qui entouraient aujourd’hui à Montpellier Jean-Pierre Deligey, le Secrétaire général de leur union départementale, étaient plus que satisfaits de la façon dont Jean-Claude Mailly avait répondu hier aux critiques et aux suggestions qui lui avaient été faites au début de ce congrès.»

Le Midi Libre
Résultat, 3 à 3: «Jean-Claude Mailly, seul candidat à sa propre succession, s’est vu confier son troisième mandat de trois ans avec 5 829 votes sur un total de 5 898, a indiqué un porte-parole. Durant cinq jours, FO a offert l’image d’une organisation soudée autour de son secrétaire général pour défendre fermement “la différence FO”, Mailly fustigeant l’axe CGT-CFDT.» Attaque, défense et but.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article