Revalorisation des allocations assurance chômage

Publié le par Communauté FO

 

indexREVALORISATION DES ALLOCATIONS ASSURANCE CHÖMAGE

 

 

 

Le 30 juin 2011, le Conseil d'Administration de l'Unédic devait comme chaque année procéder à la revalorisation des allocations d'assurance chômage. Cette revalorisation concerne les seuils minimum d'indemnisation ainsi que la partie fixe de l'allocation d'assurance chômage.

Compte tenu de la faible revalorisation procédée l'année précédente (1,2% avec une inflation de 1,6%) et des prévisions de l'évolution de prix pour 2011 de 2,1 %, Force Ouvrière a légitimement revendiqué une revalorisation de 3% afin de pouvoir garantir un pouvoir d'achat constant aux demandeurs d'emploi  indemnisés par le régime d'assurance chômage.

Le patronat, lors de ce Conseil d'Administration, n'a pas souhaité aller au-delà d'une revalorisation de 1,5% pour l'année 2011, soit nettement en dessous des 2,1% d'inflation prévus pour cette année.  

Force Ouvrière dénonce cette attitude qui consiste, une fois de plus, à pénaliser (les plus précaires) les allocataires d'assurance chômage les plus précaires. En effet, la revalorisation des allocations d'assurance chômage visent les seuils d'indemnisation dont bénéficient les allocataires avec les plus faibles ressources.

Ne pas revaloriser substantiellement leurs allocations revient à leurs infliger une double peine.

En plus d'être sans emploi dans un contexte économique où le retour à l'emploi est extrêmement complexe, leur revenu de remplacement ne leur permettrait plus de vivre dignement et de pouvoir procéder convenablement à une recherche d'emploi active.

  Pour toutes ces raisons, Force Ouvrière s'est abstenue, lors du Conseil d'Administration de l'Unédic du 30 juin 2011, de voter pour une revalorisation de 1,5% des allocations d'assurance chômage.  

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article