> OPPOSITION À TOUTE REMISE EN CAUSE DU MONOPOLE DE DISTRIBUTION D’ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ

Publié le par angeline351

> OPPOSITION À TOUTE REMISE EN CAUSE DU MONOPOLE DE DISTRIBUTION D’ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ

 

FO Énergie et Mines réitère son opposition à toute remise en cause du monopole de distribution d’électricité et de gaz

FO Énergie et Mines tient à interpeller le Gouvernement sur diverses menaces pesant sur le monopole de distribution d’ERDF et de GrDF, tant au plan communautaire qu’au plan national.

Au plan communautaire, la menace résulte de la réécriture en cours du projet de directive sur les concessions. Pourtant, il semblait acté que les concessions de distribution d’électricité, de gaz et celles de fourniture étaient exclus du champ d’application de cette directive. Or, la Commission Européenne cherche à modifier le texte pour revenir sur ces exclusions.

FO Énergie et Mines demande au Gouvernement Français de ne pas fragiliser ces concessions de service public (distribution et fourniture). Nous revendiquons donc leur exclusion, par une rédaction, sans ambigüité, du champ d’application du texte actuellement en discussion.
Au plan national et dans la perspective de la Conférence Environnementale des 14 et 15 septembre, la menace concerne spécifiquement la distribution d’électricité. C’est pourquoi FO Energie et Mines tient à rappeler son opposition et celle du personnel, au démantèlement du service public national de distribution d’électricité prôné par certains élus locaux.

Nous rappelons en particulier que la péréquation des tarifs, qui est un élément fondamental de notre service public, serait incompatible avec la reprise en gestion directe de la distribution par les collectivités locales. Certes, nous sommes favorables à tout ce qui peut améliorer encore le dialogue entre les élus locaux et ERDF mais il n’est nul besoin de casser un service public qui a fait ses preuves pour revenir à un modèle d’organisation d’avant-guerre!

Pour FO Energie et Mines, le changement mis en avant par le nouveau Président de la République doit donc être non pas de poursuivre dans la voie de la déréglementation européenne ou nationale mais bien de revenir aux valeurs de service public.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article