LES SALARIÉS EN GRÈVE POUR L’INTÉRESSEMENT CHEZ IKEA

Publié le par angeline351

> LES SALARIÉS EN GRÈVE POUR L’INTÉRESSEMENT CHEZ IKEA
Après l’affaire d’espionnage du printemps dernier et la mobilisation historique du magasin de Paris-Nord contre la dégradation des conditions de travail, c’est maintenant la question de l’intéressement qui agite Ikea France. 

Les salariés de plusieurs des 29 magasins français ont débrayé ou se sont mis en grève les deux derniers week-ends d’octobre, à l’appel de FO et de deux autres syndicats. Ils dénoncent la baisse de leur prime d’intéressement d’environ 1.000 euros, alors que le chiffre d’affaires du géant du meuble suédois a augmenté de 3,2% en 2011. Ils ne toucheront cette année qu’un tiers d’un salaire mensuel. 

«L’accord d’intéressement n’a pas été respecté puisque la commission de suivi qui aurait dû se réunir n’a jamais été formée», dénonce le délégué FO de Montpellier dans un communiqué. Le syndicat avait refusé de signer cet accord fin 2011, estimant que les critères étaient irréalistes. Et depuis aucun suivi n’a été fait par les syndicats signataires. FO demande à la direction le versement d’une prime exceptionnelle pour atteindre au moins la somme de 1.000 euros par salarié. 

20 nouveaux magasins d’ici à 2020 

Les employés se plaignent d’un sous-effectif chronique et de contrats de plus en plus précaires, mais la direction affirme «n’avoir aucune marge financière pour les salariés». Alors que la fréquentation d’Ikea atteint 252 millions de visiteurs par an, elle vient de dévoiler un plan de développement des plus ambitieux. L’objectif à terme est qu’aucun Français ne se trouve à plus de 60 km d’un magasin Ikea. Mais «les salariés refusent de financer la vingtaine d’ouvertures de magasins programmée jusqu’en 2020», dénonce FO dans un communiqué
.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article