ILS ONT FAIT CONFIANCE A FO…

Publié le par FO eurodif

 

ILS ONT FAIT CONFIANCE A FO… Sadas SAS - Vert Baudet

 

 

La multinationale française Pinault-Printemps- Redoute (PPR) est un conglomérat de multiples sociétés dont les plus vertbaudet.jpgconnues du grand public sont Gucci, Puma, la FNAC, Conforama…

Également dans le giron de PPR, le groupe multimarques de vente à distance Redcats, dont le siège est à Roubaix, en charge de la distribution du généraliste La Redoute, mais aussi de « spécialistes » tels que Cyrillus, Daxon, La Maison de Valérie, Somewhere, Vert Baudet…

C'est au siège social Sadas SAS à Tourcoing, qui diffuse la marque Vert Baudet mais aussi Cyrillus et Somewhere, que nous avons rencontré les militants de notre syndicat FO Sadas - Vert Baudet, et ce peu de temps après les élections professionnelles de fin 2010.

Sachant que lors du précédent scrutin, en 2006, leur score était de l'ordre de 5 à 6 %, la question était de savoir si FO allait ou non franchir le seuil des 10 % et ainsi obtenir sa représentativité, telle que définie par la loi du 20 août 2008.

En quatre années le paysage syndical avait changé avec l'éclatement de la CFDT et de la CFTC en 2007 et la création, dans la foulée, d'une « pro patronale » UNSA par des exadhérents de ces deux organisations.

Loin de ces déchirements, FO Sadas - Vert Baudet sensibilisait et mobilisait le personnel par voie de tracts mais également par des actions revendicatives, dont:

  • une grève, la première depuis longtemps, en 2007 lors des négociations annuelles, suivie d'une autre, en 2009, contre le plan de réduction des effectifs;
  • une procédure, toujours en cours, contre la pratique communément appelée de l'écrêtage, qui consiste à supprimer des compteurs individuels des salariés en horaire variable le temps de travail effectué au-delà de 10 ou 20 heures, selon les services, pour ne pas le rémunérer au tarif des heures supplémentaires. Travail de terrain qui s'est au final avéré payant.

Avec 91 voix dans le premier collège et 32 dans le second, FO devenait la seconde organisation syndicale dans ces deux collèges, juste derrière l'UNSA chez les ouvriers et employés et la CFE/CGC dans la maîtrise.

À noter au passage que la CGT et la CFDT, initiatrices avec le MEDEF de la loi du 20 août 2008, n'ont pas franchi la barre des 10 % et, de ce fait, ne sont plus représentatives.

Voilà qui rappelle étrangement le proverbe de… l'arroseur arrosé!!!

Pour Philippe Demeulemeester, délégué syndical et secrétaire du syndicat, ce résultat, aussi flatteur fut-il, ne doit pas être considéré une fin en soi mais un encouragement vers un nouveau développement de FO chez Sadas - Vert Baudet.

Tel était, en substance, le message qu'il entendait faire passer aux adhérents et militants réunis en assemblée générale le jeudi 6 janvier 2011 pendant la pause déjeuner.

Pour ce faire, et après avoir fait le constat que FO ne mettait pas assez l'accent sur les acquis obtenus pour les salariés, étaient adoptées diverses mesures visant à améliorer la communication, tant orale qu'écrite, avec le personnel.

Mesures que les responsables du syndicat auront la charge de mettre en application.

Cette assemblée générale fut également l'occasion de préparer le cahier de revendications en vue de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2011, avec pour objectif prioritaire un augmentation significative des salaires gelés depuis avril 2009 en application de l'accord signé par l'UNSA et la CFTC lors du plan de départs volontaires.

Autres demandes visant directement le pouvoir d'achat des salariés: l'attribution de chèques-vacances et titres restaurant, le paiement du jour de solidarité, l'amélioration, par voie d'accord d'entreprise, de la grille de classification de la Vente à Distance (VAD) et la réduction du délai de 18 mois entre deux arrêts de travail pour maladie qui permet de bénéficier de la prise en charge par Sadas - Vert Baudet du délai de carence de 3 jours de la sécurité sociale.

Également en bonne place dans le cahier revendicatif l'équité au titre du congé d'ancienneté qui est actuellement de 4 jours pour un ouvrier contre 5 jours pour un agent de maîtrise et 6 jours pour un cadre, ainsi que l'octroi de jours de congés exceptionnels pour soigner un enfant malade:

Enfin Sadas - Vert Baudet c'est quelque 800 salariés et 300 intérimaires pour lesquels FO réclame une priorité d'embauche.

Le temps de pause passé, militants et adhérents FO Sadas - Vert Baudet rejoignaient leurs services respectifs, déterminés à sensibiliser leurs collègues sur ces revendications dont l'aboutissement, total ou partiel, passe nécessairement par la mobilisation du plus grand nombre de salariés.

Les membres du bureau

Secrétaire du syndicat : Philippe Demeulemeester

Secrétaire Adjointe : Nathalie Spebrouck

Trésorière : Brigitte Lasselin

Trésorier Adjoint : Franck Depreeuw

Documentaliste : Joséphine Gerrati

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article