HARCÈLEMENT DANGER

Publié le par angeline351

 

Le harcèlement moral a toujours existé en milieu de travail, mais cette notion a été introduite dans le Code du travail, et sa répression dans le Code pénal ,par la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002.

Art. L. 122-49 : «Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l'objet d'une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération, de formation, de reclassement, d'affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, ... 

Le harcèlement moral est devenu en France un délit spécifique depuis 2002. Les publications de spécialité estiment que 2 millions de salariés sont victimes de harcèlement moral au travail, 500.000 subissent un harcèlement sexuel. Parmi les secteurs d'activités concernés, l'administration vient en premier.  Le coût annuel des accidents  des maladies professionnelles et de la maltraitance s'élève à 70 milliards d'euros pour l'État et les entreprises.

Les différents types de harcèlement moral

En juin 2000, la commission nationale consultative des droits de l’homme a distingué  quatres formes de harcèlement .

1. Le harcèlement vertical descendant (venant de la hiérarchie) :
Cette situation correspond à un abus de pouvoir d’un supérieur hiérarchique qui se prévaut de sa position dans l’entreprise et de son autorité d’une manière abusive, comme elle peut correspondre parfois à un besoin d’écraser autrui pour se mettre en valeur.
Ainsi, le harcèlement moral venant d’un supérieur hiérarchique a des conséquences beaucoup plus graves sur la santé de la victime, car elle se sent encore plus isolée et trouve plus difficilement des recours.
Certains auteurs différencient dans le harcèlement venant de la hiérarchie, plusieurs pratiques ;
• Le harcèlement pervers ; L’auteur ce cet agissement est en général un individu que les psychiatres définissent comme une personnalité de type « obsessionnel », « pervers », « narcissique » ou « paranoïaque ». Il est pratiqué dans un but purement gratuit de destruction d’autrui ou de valorisation de son propre pouvoir.
• Le harcèlement stratégique ; c’est la forme de maltraitance qui se développe de plus en plus dans les entreprises.

« Dans certaines entreprises, les managers sont mêmes formés en interne pour apprendre à œuvrer le personnel » , rapporte un consultant en ressources humaines. Le principe consiste à mettre toujours plus de pression, à fixer des objectifs de plus en plus irréalisables. 
Ne pouvant les atteindre, le salarié se met à culpabiliser, sur investit dans sa mission 
Et finit par craquer. Il est destiné à pousser un salarié à démissionner, c'est-à-dire se 
Débarrasser de lui à moindre frais, sans recourir aux mesures légales de licenciement.
• Le harcèlement institutionnel ; qui apparaît comme lié a des formes d’organisation du travail qui fixent des objectifs inatteignables, d’où surcharge de travail, augmentation du stress, culpabilisation permanente.

2. Le harcèlement horizontal (venant de collègues) :
Plusieurs raisons peuvent amener un groupe de salariés à exclure l’un de leurs collègues. La plupart du temps, l’agression est commencé par des particularismes de la victime, des différences religieuses et / ou culturelles, son apparence physique, son origine...
Le harcèlement horizontal est fréquent aussi quand deux salariés sont en rivalité pour l’obtention d’un poste ou d’une promotion. 

3. Le harcèlement mixte :
Lorsqu’une personne se retrouve en position de bouc émissaire que cela vienne du supérieur hiérarchique ou des collègues, la désignation s’étend rapidement à tout le groupe de travail.

La personne est considérée comme responsable de tout ce qui va pas.
Très rapidement plus personne ne la supporte, et la personne harcelée va mal et son comportement s’en trouve modifié, il se présente différent et il est plus aisément sujet à être isolé du groupe.

4. Le harcèlement ascendant (cadre harcelé par ses subordonnés) :
De telles agressions proviennent d’une révolution d’un groupe de salariés contre la nomination d’un responsable mal accepté, ou dont ses méthodes sont rejetées par le groupe.
Cependant le harcèlement moral d’un supérieur par un ou des subordonnés est peu pris en considération pourtant qu’il peut être tout aussi destructeur.

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article