Distribution : La Maison de Valérie stoppe la vente directe

Publié le par angeline351

LOGODistribution : La Maison de Valérie stoppe la vente directe

Déficitaire, la société va devenir prestataire de service pour sa maison mère Conforama.

108 postes sont supprimés sur 155.

La Maison de Valérie (LMDV), vépéciste en mobilier et décoration contrôlé par Conforama, a annoncé la suppression de 108 postes sur 155 d’ici à la fin de l’année. L’arrêt de l’activité commerciale en « B to C » est envisagé après la saison printemps-été. Le siège social de Vineuil, près de Blois (Loir-et-Cher), perdra 103 emplois sur 120 et le site de Lognes (Seine-et-Marne) sera amputé de 5 postes. « A l’issue de cette restructuration, La Maison de Valérie conserverait une activité de prestation de services Internet et l’ensemble des équipes qui y sont attachées », selon David Almeida, directeur de LMDV, qui prévoit 7 créations de postes.

 

Quatrième réduction d’effectifs

 

C’est la quatrième réduction d’effectifs que vit l’entreprise en moins de dix ans, touchée comme les autres vépécistes par la concurrence de l’e-commerce. « J’ai connu l’entreprise avec 650 salariés », se souvient Yvan Leroy, délégué syndical (FO), qui déplore le démembrement au fil des ans. La logistique avait déjà été externalisée lors d’un précédent plan social, en 2009. L’ancien propriétaire l’avait confiée au groupe orléanais Deret, qui exploite un entrepôt géant de 54.000 mètres carrés. Aujourd’hui, l’activité de cette plate-forme est soutenue par les ventes du site Web de Conforama. Selon nos informations, elle est même en croissance.

La plate-forme emploie une trentaine de salariés et une dizaine d’intérimaires. «  Nous avons mis en service une extension fin 2012 », indique le groupe Deret (170 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1.700 salariés). D’autres activités sous-traitées n’ont pas connu la même réussite. « Le transfert de notre relation client au Maroc n’a pas été du meilleur effet auprès de nos clients, déplore Yvan Leroy (FO). Or, le service après-vente dans le mobilier nécessite une très bonne compréhension entre les interlocuteurs. »Ancienne filiale du groupe Redcats (PPR), La Maison de Valérie avait été placée dans la corbeille de la mariée avant la cession de Conforama au sud-africain Steinhoff, fabricant et vendeur de mobilier, en avril 2010. Au 30 juin 2012, LMDV a réalisé un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros, en recul de 13 %, et 12 millions d’euros de perte nette.

Stephane Frachet, Les Echos

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202782248903-distribution-la-maison-de-valerie-stoppe-la-vente-directe-570290.php

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article