COMMUNIQUE FO

Publié le par angeline351

                              Communiqué

 

Pour la défense de «l’identité» de notre protection sociale collective nationale

Le bureau de l’UCR, réuni le 24 novembre 2009 au siège de la Confédération, dénonce les mesures contenues dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010 lesquelles contribuent à dénaturer la Sécurité sociale, voire, participent à son démantèlement.

Avec de nouveaux déremboursements de médicaments, le relèvement du forfait hospitalier de 16 à 18 euros (soit 12,5 % d’augmentation), mesures qui s’ajoutent aux autres dispositions restrictives dites de «responsabilisation», les retraités ont le sentiment qu’ils vont devoir payer très cher l’obstination du gouvernement de ne pas toucher au bouclier fiscal et aux diverses autres exonérations de cotisations sociales instituées en faveur des employeurs qui grèvent les recettes de la Sécurité sociale et des systèmes de protection sociale collective.

A cet égard, le scandale de la fiscalisation des indemnités journalières d’accidents du travail, marque une volonté brutale de l’Etat de faire reculer la solidarité nationale.

Le bureau de l’UCR tient tout particulièrement à exprimer son inquiétude face à l’insuffisance de la prise en charge des besoins des personnes âgées en perte d’autonomie. Il dénonce la restitution par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) à l’Assurance –Maladie, des 150 millions d’euros «non consommés» qui n’ont pu être utilisés et n’ont pas été reportés en 2010. Il s’agit là d’un véritable détournement des crédits issus de la journée de solidarité, au détriment des personnes âgées dépendantes.

Les retraités de l’UCR FO refusent qu’on privilégie la protection des systèmes financiers et qu’on préfère taxer les assurés sociaux en organisant la réduction de la couverture de la Sécurité sociale, composante fondamentale de «l’identité» de notre protection sociale collective nationale.

 

 

Contact : Bernard DEVY : 01-40-52-84-30                                     Paris, le 25 novembre 2009

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article