Communiqué Confédéral Force ouvriere

Publié le par Communauté FO

JOURNÉE MONDIALE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Comme chaque année la confédération FO s’associe à la journée mondiale de commémoration des travailleurs morts et blessés au travail le 28 avril 2011 initiée par l’OIT (organisation internationale du travail).

Observée depuis 2003 par l’OIT, cette journée a son origine dans l’initiative syndicale internationale en 1996. La CISL (Confédération Internationale des syndicats libres), devenue en 2006 la CSI (Confédération syndicale internationale), inscrivait cette journée dans son action en faveur de la protection de la santé et de la sécurité au travail comme élément syndical central du développement durable.

Elle ne perd pas son actualité ni son urgence. L’OIT estime à 337 millions le nombre d’accidents du travail et à 2,3 millions le nombre de décès associés dans le monde par an, soit 6 300 morts chaque jour !

Aujourd’hui en France le nombre d’accidents du travail diminue globalement, tout comme le nombre de décès et d’incapacités permanentes. Une évolution positive mais l’effort ne doit pas être relâché car mourir au travail ne sera jamais acceptable.

En revanche, les maladies professionnelles sont en augmentation. Qu’elles concernent les affections péri-articulaires ou les cancers professionnels, ces augmentations montrent la nécessité d’une politique de fond, de précaution et de prévention, prenant en compte les agents chimiques et les postures de travail auxquels sont exposés les travailleurs.

Cette situation concerne tant le secteur privé que le secteur public.

FO tient également cette année à mettre l’accent sur les risques psychosociaux, conséquence d’une organisation du travail « homophage » prenant prétexte d’une concurrence accrue et soumettant les salariés aux contraintes d’une rentabilité financière immédiate.

Pour FO, la santé et la sécurité au travail doivent demeurer des thèmes au centre de tous les débats.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article