APRÈS LA VACHE FOLLE, À QUAND LE POISSON DINGUE?

Publié le par angeline351

4979 1108931497589 1655902037 262039 3017107 sUn nouveau cas de vache folle a été détecté aux États-Unis.

 

 

 

 

 

 

On le craignait mais c’est fait : la Commission Européenne vient de rendre possible l’utilisation des protéines animales transformées (PAT) pour nourrir les poissons d’élevage à compter du 1er juin 2013. Il s’agit essentiellement de farines animales, issues de porc et de volaille. 


L’AFOC s’insurge contre une décision aberrante ! L’affaire de la vache folle, de triste mémoire, n’aura pas servi de leçon ! Pire, l’alimentation des porcs et de la volaille par ces mêmes farines pourrait être bientôt autorisée par la Commission Européenne! 

A l’heure des lasagnes au cheval et autres scandales agroalimentaires, cette mesure fait planer une nouvelle menace sur la sécurité et la santé des consommateurs. 

Pour l’AFOC, il est grand temps que les apprentis sorciers de Bruxelles arrêtent de jouer avec la santé des Européens!

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article