MEDECIN : MOIN CHER ?!!!

Publié le par angeline351

euros chez les généralistes
Aurélie Pagny (avec AFP)
20 000 généralistes pourraient appliquer ce tarif de 23 euros, selon le syndicat MG-France .(Photo AFP)
20 000 généralistes pourraient appliquer ce tarif de 23 euros, selon le syndicat MG-France .(Photo AFP)

Certains médecins pourraient augmenter le tarif de leur consultation d'un euro, selon un appel lancé par MG-France. Le principal syndicat de médecins généralistes se base sur une décision de justice pourtant contestée par l'assurance maladie.

Le principal syndicat de médecins généralistes, MG-France a appelé certains généralistes à appliquer un tarif de 23 euros, au lieu des 22 euros actuellement, s'appuyant sur une décision de la Cour d'appel de Grenoble rendue jeudi. Cet arrêt autorise les praticiens qui ont obtenu d'être qualifiés de spécialistes en médecine générale à appliquer ce tarif. Des membres du syndicat avaient fait valoir ce droit devant la justice après un contentieux avec l'assurance maladie dans la Drôme, où des généralistes avait appliqué le tarif de 23 euros à leurs patients. «La Cour d'appel a validé tous nos arguments juridiques, les caisses d'assurance maladie ne pourront plus menacer les médecins d'amende», s'est réjoui Claude Leicher, de MG-France. De son côté, la Caisse d'assurance maladie a indiqué qu'elle allait se pourvoir en cassation contre ce jugement. Elle «informe ses assurés que le tarif de consultation de médecine générale ne change pas et reste à 22 euros».

 

La médecine générale reconnue comme une spécialité

Le tarif de base d'une consultation dans le secteur 1 (c'est-à-dire appliquant les tarifs conventionnels sans dépassement d'honoraire) est actuellement fixé à 22 euros, dont 14,40 euros remboursés par l'assurance maladie. Cependant, pour Claude Leicher, «la nomenclature des actes prévoit un tarif de 23 euros pour les consultations spécialisées, donc les généralistes reconnus comme des spécialistes doivent appliquer ce tarif». D'après le syndicat, 20.000 généralistes disposent de cette reconnaissance. Il s'agit des titulaires du nouveau diplôme faisant de la médecine générale une spécialité et de ceux ayant sollicité et obtenu cette reconnaissance auprès de l'Ordre des médecins, sur la base de leur pratique.

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article