FO RECLAME UN PLAN DE RELANCE

Publié le par angeline351





> FO RÉCLAME UN PLAN MASSIF DE RELANCE EUROPÉEN POUR SOUTENIR L’ACTIVITÉ

  Alors que la crise financière est loin d’être endiguée, ses effets concrets se diffusent à grande vitesse sur l’ensemble de l’activité économique et justifient les multiples révisions à la baisse des prévisions économiques pour les années à venir, comme en attestent les derniers chiffres du FMI.

Ces alertes confirment bien que le cap du simple ralentissement est dépassé et que la récession généralisée risque désormais d’entraîner le monde sur le sentier d’une dépression durable. La baisse des taux directeurs par les banques centrales et la perspective de nouvelles diminutions confirment la gravité de la situation.

Dans ce contexte chaque jour plus inquiétant, les Etats ont su dégager des centaines de milliards pour accorder des garanties colossales au système bancaire et mettre entre parenthèses les contraintes du pacte de stabilité et de croissance (PSC). Face à l’ampleur de la crise, Force Ouvrière juge d’une extrême urgence que l’Union Européenne dégage des moyens afin de donner de l’oxygène à l’économie. Il n’est plus temps de s’interroger sur les capacités respectives des pays de la zone à faire jouer ou non les stabilisateurs automatiques dès lors que tous sont affectés.

Pour FO, le choix est simple. Si l’UE et les Etats membres souhaitent réellement sortir leurs économies d’un enlisement prolongé, ils doivent mettre en œuvre un plan de relance budgétaire conséquent pour soutenir la croissance et imposer des contreparties significatives aux banques en termes de financement de l’activité et des particuliers en échange de l’intervention sans précédent des pouvoirs publics.

Enfin, Force Ouvrière ne voit pas comment le soutien de l’activité pourrait s’enclencher sans une dynamisation de la demande qui passe inévitablement par une amélioration du pouvoir d’achat des salaires et un rééquilibrage du partage des revenus

.


vos déleguées FORCE OUVRIERE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article