>PRIME DE TRANSPORT : LA PROVOCATION

Publié le par olympia & Sylvie

prud'hommes
prud'hommes

> LA PROVOCATION DE LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE


Lundi 27 octobre 2008 à 22h sur BFM-TV, Jean-Claude Mailly sera l’invité de Karl Zéro.

  La nuit n’est pas toujours bonne conseillère. Ainsi, les députés de la Commission des Affaires sociales ont supprimé du projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) la prime transport pour les salariés (sous prétexte d’une baisse du prix du baril de pétrole).

Pour la CGT Force Ouvrière, il s’agit d’une véritable provocation et d’un mépris des salariés et de leurs conditions de vie.

Prenant pour argument la crise financière, les employeurs en profitent pour geler les augmentations de salaires, accroître les licenciements et suppressions d’emploi et déréglementer à tour de bras l’édifice conventionnel de l’ensemble des garanties collectives et individuelles.

Ils sont en cela bien aidés par le Gouvernement et sa majorité parlementaire qui, pour toute réponse aux problèmes sociaux, fait délibérément le choix de soutenir certaines organisations patronales en voulant officialiser le travail du dimanche et en supprimant la prime transport.

Force Ouvrière demande au gouvernement de préciser très rapidement sa position sur la prime transport et rappelle qu’elle exige qu’elle ait un caractère obligatoire.

Les salariés sauront apprécier ce coup de couteau que les députés viennent de leur donner.

Ils ne pourront s’étonner d’une réaction qui pourrait conduire les salariés à réclamer leur dû, à savoir la redistribution des richesses qu’ils produisent.

Les apprentis pyromanes de l’Assemblée Nationale pourraient bien être les premières victimes de l’incendie qu’ils sont en train d’allumer.


vos déleguées FORCE OUVRIERE
Olympia & Sylvie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article