FO CONDAMNE LA PRIVATISATION DE LA POSTE

Publié le par angeline351

FO condamne la privatisation de la Poste


En autorisant la Poste à « ouvrir son capital » aux investisseurs privés, le gouvernement engage, après Gaz de France, le démantèlement d'un monopole public important.

Force Ouvrière condamne cette décision qui, à court terme, livrera l'entreprise publique à l'irrationalité des marchés financiers concentrés sur le profit immédiat et dont on ne peut attendre qu'ils sauvegardent l'intérêt général où la cohésion sociale. Le dossier noir des subprimes ne laisse aucun doute à ce sujet.

FO rappelle le précédent de France Télécom : sa privatisation par étape a largement démontré la stratégie que recouvrait l'ouverture du capital. Elle a aussi balayé les assurances données par l'Etat en terme de maintien des missions de service public.

Force Ouvrière n'accepte pas cette déréglementation qui bat en brèche une fois de plus le principe républicain d'égalité car au bout du compte ce sont toujours les usagers et les plus démunis d'entre eux qui seront pénalisés.

C'est pourquoi elle soutient sa fédération FO.COM, engagée dans la défense du service public de la Poste.

 


Paris, le 29 août 2008

Publié dans SERVICE PUBLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article