RAPPORT SUR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

Publié le par angeline351









 RAPPORT SUR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX                                                                                                                                

Etablir un diagnostic officiel du stress des salariés est une étape nécessaire mais insuffisante



La préconisation principale de ce rapport remis le 12 mars à Xavier Bertrand est la mise en place d'un baromètre officiel pour mesurer le stress des salariés en France. Ce rapport, bien qu'abordant une problématique importante des conditions de travail n'apporte pas de préconisations révolutionnaires sur le thème de la santé psychique au travail.

Ces propositions principales se concentrent autour de la mesure des risques psychosociaux et plus particulièrement de la mesure du stress. Le but est d'arriver à un « consensus » et à un état des lieux précis du stress des salariés en France.

Les indicateurs qui seraient mis en place devront s'attacher à repérer non pas les causes du stress au travail mais les manifestations du stress des salariés. De quelle manière se traduit le stress au travail ? A t'il des impacts sur l'absentéisme ? sont le type de questions auxquelles répondra le baromètre. Par contre, les indicateurs n'auront pas comme objectif d'expliquer pourquoi les salariés sont stressés. Les rapporteurs, Philippe Nasse et Patrick Légeron, reconnaissent que ce type d'indicateurs n'apportera qu'un vision partielle des problèmes psychosociaux. Mais ils partent du postulat qu'il ne pourrait pas y avoir de consensus autour de ce baromètre si on s'attache à repérer les causes du stress. En clair, les rapporteurs ne veulent pas heurter la susceptibilité des entreprises en dévoilant que leur mode de fonctionnement peut générer du stress.

Il est évident qu'un indicateur officiel du stress au travail est une étape indispensable. Cette mesure aura le mérite de présenter les risques psychosociaux et le stress comme un problème national. Car jusqu'à présent, la France est très en retard sur la question, en regard des autres pays européens. Mais ce baromètre national ne fera que donner un statut officiel à un constat déjà partagé par tous : les salariés en France sont de plus en plus stressés.

Le rapport le reconnaît d'ailleurs, il existe déjà une quantité d'études sur les risques psychosociaux au travail.

Au delà de la mesure du stress des salariés, le rapport prévoit peu de préconisations pour travailler sur les causes du stress au travail. Mais selon La Tribune, Le ministre Xavier Bertrand propose tout de même de mettre en place - dans les secteurs et les branches où le stress des salariés sera identifié comme supérieur à la moyenne - des négociations « obligatoires pour la détection et la prévention du stress. »
Une des propositions intéressantes de ce rapport : Le renforcement du pouvoir de saisine des CHSCT (comité hygiène, sécurité et conditions de travail) s'ils repèrent des risques « graves liés à l'organisation et l'intensification du travail ».

Au niveau des entreprises, le rapport préconise principalement de mettre en oeuvre une vaste campagne d'information et de sensibilisation « afin de concentrer l'attention des entreprise sur une meilleure connaissance et une meilleure prévention des risques psychosociaux ».
Peu d'aspects contraignants donc au niveau entreprise.


 


 

vos délégués FO

Olympia & Sylvie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article