CADRES PRESPECTIVES SOCIALES ?

Publié le par Olympia Sylvie & Angeline


Syndicat National des Cadres du Crédit FO BNP PARIBAS

 

QUELLES PERSPECTIVES SOCIALES POUR 2008 ?

 

2008 s'annonce morose et le risque de problèmes économiques serait préjudiciable à l'activité des banques.
BNP Paribas publie de nouveau des résultats records pour l'exercice 2007, mais, la courbe de progression pourra-t-elle se poursuivre en 2008 ?

Dans ce contexte, peut-on espérer une année sociale positive ou difficile ?

Dores et déjà, les mesures salariales applicables en 2008 (0,80 % d'augmentation générale des salaires en mars et une prime de 15 % d'une mensualité avec un plancher de 325 € versée en février) ne permettront pas une évolution du pouvoir d'achat pour la majorité des salariés alors que l'inflation approchera 3 % cette année.

Ce sera aussi une nouvelle année de réforme des régimes de retraites avec en perspectives de nouvelles mesures moins favorables aux salariés.

Nous suivrons donc avec beaucoup d'attention ces sujets pour peser dans les négociations et agir afin de préserver l'intérêt des salariés.

PEE - la mesure d'abondement exceptionnel est effective
L'accord salarial de septembre 2007 prévoyait une mesure d'abondement exceptionnel de 300 % pour 100 € investis.

Cette possibilité est effective depuis le 1er janvier 2008 et jusqu'à la fin de l'année.
Voici le tableau d'abondement du Plan d'épargne entreprise 2008 pour le FCPE 0897 (BNP Paribas actionnariat France) :
de 0 à 100 € 300 % de 101 à 350 € 75 %
de 351 à 870 € 50 % de 871 à 3.910 € 25 %

CADRES ET SALAIRE PLAFOND SECURITE SOCIALE QU'EST-CE QUE LA GARANTIE MINIMALE DE POINTS (GMP) ?
Il s'agit d'une cotisation instaurée par l'AGIRC depuis le 1er janvier 1989 pour permettre aux salariés Cadres dont la rémunération n'atteint pas le plafond de la Sécurité Sociale, et qui de ce fait n'acquerraient aucun point, d'inscrire un minimum de points retraite à leur compte. La GMP concerne tous les salariés cadres, au sens AGIRC du terme, dont le salaire annuel, inférieur ou supérieur au Plafond des Assurances Sociales, ne dépasse pas le " salaire charnière " annuel déterminé par l'AGIRC tous les ans.

Elle intervient pour les cadres dont la rémunération brute mensuelle est inférieure à un " salaire charnière " égal en 2008 à 3 069 euros mensuels (36 828 euros pour l'année). Dans l'attente de la fixation du salaire de référence pour l'exercice 2008, le montant de la cotisation reste provisoirement fixé à 58,92 euros par mois.

En pratique la GMP revient à fixer une tranche B minimale sur laquelle les cotisations de retraite complémentaire AGIRC sont appelées.

MONETISATION DES JOURS RTT
Les dispositions décrites ci-dessous sont en cours de négociations et ne sont donc pas encore opérationnelles.

Pour les jours RTT logés dans un Comte Epargne Temps (signature d'un accord d'entreprise indispensable) :
-les jours RTT logés dans un CET avant le 31/12/2007 seront payés nets de charges,
-les jours RTT logés dans un CET en 2008 et 2009 seront soumis aux charges sociales ; la monétisation pourra porter soit sur la totalité, soit sur une partie des jours RTT logés dans un CET. La direction ne peut refuser le paiement des jours si le salarié en fait la demande.

Pour les jours RTT non pris au 31/12/2007, en 2008 et 2009 :
Cette monétisation sera soumise aux charges sociales (à confirmer pour les jours non pris avant le 31/12/2007).
Les jours monétisés seront majorés à hauteur :
de 110 % pour les salariés cadres au forfait,
de 125 % pour les salariés aux horaires collectifs.

Assimilée à un besoin d'heures supplémentaires, cette monétisation sera soumise à un accord d'une direction locale qui tiendra compte des besoins de service (le salarié devra faire part de sa demande par écrit directement à sa hiérarchie).

REGLEMENT INTERIEUR ET DEONTOLOGIE
La direction entend réviser le règlement intérieur, afin dit-elle de recadrer les relations avec les clients et surtout se préserver pour l'avenir de tout risque de procès.

Relations avec la clientèle . 2 règles sont ajoutées :
-la non livraison d'espèces et de moyens de paiement en dehors des locaux de la banque.
-l'obligation d'informer sa hiérarchie de tout lien personnel (familial, extraprofessionnel, relation de mandataire) entretenu avec un client de la banque.

Primauté des intérêts des clients
Cet aspect traite tout spécialement de la notion de cadeau et de cadeau raisonnable (limite fixée par la direction à 230 euros/an), et des cas particuliers portant sur les legs, donations et assurance-vie.
A la suite de nos remarques et réflexions qui relèvent que ce texte ouvre la suspicion sur l'ensemble des salariés, la direction générale a accepté de modifier et de clarifier, mais à la marge, le texte présenté. Nous restons donc dans l'attente de la nouvelle mouture.
Rappelons que le simple non respect du règlement intérieur peut entraîner un licenciement pour faute grave.

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter la dernière version du règlement intérieur qui traite des personnes sensibles sur le site intranet : Carrière Accords et conventions Règlement intérieur

Les TIC " Technologies de l'information et de la communication " à la loupe
Nous vous joignons la dernière lettre de FO Cadres sur l'analyse des TIC et leur impact sur les conditions de travail des cadres.


 

 


 

vos délégués FO

Olympia & Sylvie

Publié dans CADRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article