COMMUNIQUE

Publié le par Olympia Sylvie & Angeline



Communiqué du vendredi 11 avril 2008
> LA FNEC FP-FO DEMANDE À ÊTRE REÇUE D'URGENCE PAR LE MINISTRE


Y a-t-il une autre issue que l'annulation de toutes les fermetures de postes ?

Y a-t-il une autre issue que le retrait des projets de décrets contre l'école primaire ?

Depuis des semaines, assemblées générales, grèves, manifestations se multiplient : contre les fermetures de postes , contre les mesures Darcos à l'école primaire, contre sa « réforme » des BEP ! Dans de nombreux départements et académies, dans le premier degré comme dans le second, toutes les catégories, professeurs des écoles, des collèges et lycées, personnels administratifs, prennent la mesure des coups portés à l'école, à leurs conditions de travail et à leurs statuts ; ils définissent précisément leurs revendications et cherchent à réaliser l'action unie avec leurs organisations syndicales ; l'action unie et coordonnée de toutes les catégories de tous les départements face aux représentants du ministre qui a le pouvoir de décider de suspendre, d'abandonner ses décisions ! Hier encore, par milliers, avec des dizaines de milliers de lycéens, avec les parents d'élèves, avec leurs organisations ils ont fait grève et sont descendus dans la rue ! Et des incidents sont intervenus à Paris. Où va-t-on ?

Qu'attend Monsieur Darcos ? Que cherche-t-il ? Son intransigeance signifie-t-elle qu'il compte sur un « pourrissement » du mouvement de fond qui est engagé ? Si le ministre ne répond pas, maintenant, lui seul porterait la responsabilité du conflit majeur qui serait alors inévitable !

Les enseignants de toutes les catégories, avec tous les personnels, avec tous les salariés, sont avec les lycéens ; ils sont solidaires de leur volonté de ne pas accepter la dégradation de leurs conditions d'étude ; le ministre doit le savoir, les enseignants sont avec leurs élèves et n'accepteront aucune provocation contre leur mouvement.

La FNEC FP-FO prend ses responsabilités et demande à être reçue d'urgence par le ministre : c'est maintenant que le ministre doit entendre les revendications! La FNEC FP-FO s'est adressée à toutes les organisations : c'est ensemble qu'il faut réaliser la grève unie de toutes les catégories, et aller s'il le faut au ministère exiger qu'enfin les mesures immédiates soient prises pour annuler les fermetures de postes et les projets de décrets.

Nous sommes dans les vacances de printemps ; hier dans la région parisienne, après la manifestation , les décisions ont été prises par toutes les organisations pour que le mardi 15 avril, des lycées et collèges, des écoles, avec les personnels administratifs, avec les lycéens, avec le soutien des parents d'élèves, de tous les départements de la région parisienne, de toutes les catégories par la grève et la manifestation un ultimatum soit adressé au ministre : il faut répondre maintenant !

La FNEC FP-FO s'adresse à tous les personnels : au moment où dans les écoles et circonscriptions, dans les lycées et collèges, dans les rectorats et inspections académiques se multiplient les assemblées générales qui établissent et confirment les revendications, au moment où le ministre oppose encore une fin de non recevoir aux revendications , c'est par l'action unie, grève et manifestationde toutes les catégories face au ministre, là où cela se décide, qu'il est aujourd'hui possible de trouver une issue.


 

 


 

Vos délégués FO

Olympia & Sylvie

Publié dans SERVICE PUBLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article