CADRES VOS RETRAITES AUSSI

Publié le par Olympia Sylvie & Angeline


Communiqué du lundi 14 avril 2008
> MOBILISATION DU 16 AVRIL: DÉFENDONS ENSEMBLE NOS RETRAITES


L'année 2008 s'annonce décisive pour l'avenir de nos retraites. La question des réformes pour sauvegarder nos régimes par répartition reste posée. Mais accepter le principe d'une réforme ne signifie pas devoir partager son contenu, surtout quand le bilan des réformes précédentes n'a pas permis un retour à l'équilibre des comptes malgré les sacrifices imposés aux salariés. Censées soulager les générations futures d'un "fardeau" démographique, les réformes de 1993 et de 2003 ont fragilisé la répartition et ont conduit à la baisse progressive du taux de remplacement des pensions. En l'absence de toute réforme depuis les années 90, un cadre ayant travaillé 40 ans et rémunéré à 200 % du salaire moyen percevrait à 60 ans une pension égale à 73 % de son salaire (26,2 % au régime général + 12,6 % à l'ARRCO et 34,2 % à l'AGIRC, régimes complémentaires). On tenant compte des effets des réformes depuis 1990, le montant de cette même pension subit une baisse de plus de 40 %, et de 28 à 35% pour un salarié non cadre.

Alors que poursuivre dans ce sens serait socialement irresponsable, les nouvelles réformes décidées par le gouvernement contribuent par le passage à 41 ans de cotisation pour une retraite à taux plein à diminuer une fois de plus le niveau des pensions et à paupériser les plus démunis.

Le 16 avril, à l'appel de la Confédération FO, l'occasion est donnée à l'ensemble des salariés de faire entendre leur voix pour refuser l'allongement de la durée de cotisation au-delà de 40 ans. D'autres choix économiques sont possibles pour garantir le financement et l'assurance d'une retraite décente. Les gains de productivité depuis 20 ans sont un surplus dont le partage entre le capital et le travail mais aussi entre les actifs (augmentations des salaires) et les retraités (revalorisation des pensions) doit faire l'objet d'un nouvel arbitrage. C'est aussi l'occasion de se mobiliser pour que les départs à la retraite tiennent compte de la pénibilité du travail et que soit exigée une politique active de l'emploi que seule la croissance économique peut assurer en faisant de la croissance du pouvoir d'achat un objectif social prioritaire.

Aux côtés des autres salariés, les cadres et ingénieurs FO ne manqueront pas de participer activement à cette mobilisation. Parce que la solidarité est plus que jamais nécessaire, FO-Cadres appelle l'ensemble des cadres et ingénieurs à se mobiliser le 16 avril pour défendre leur retraite.


lundi 14 avril 2008
http://www.fo-cadres.fr


vos délégués FO

Olympia & Sylvie

Publié dans CADRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article