AUX SALARIES d'EURODIF:TOUS ENSEMBLE, le 24 Janvier 2008

Publié le par Olympia & Sylvie

undefined
Fédération des Employés et Cadres

Section fédérale du Commerce

Aux adhérents du commerce

Chers camarades,

Des militants du secteur de l'ameublement, réunis le 7 janvier 2008 au sein de la FEC, ont décidé conjointement à la section du commerce d'appeler l'ensemble des salariés et tous les militants syndicalistes du commerce à se mobiliser pour défendre le repos dominical.

Le lendemain de cette appel, était promulguée la loi CHATEL sur la consommation, comprenant l'amendement Debré. Il permet à toutes les entreprises de l'ameublement d'obliger leurs salariés à travailler tous les dimanches et cela sans majoration.

Ni majoration, ni volontariat, contrairement aux arguments mensongers utilisés par la Députée Debré qui a vendu cette addition à l'article L.221-9 en invoquant, devant sénateurs et députés, une protection conventionnelle inexistante. Ce que nous avons dénoncé auprès des 577 députés qui ont donc voté en toute connaissance de cause .

Le gouvernement a utilisé à cette occasion un détournement de la loi du 31 janvier 2007, dite de modernisation du dialogue social. Cette loi prévoit que même dans l'urgence, le gouvernement doit aviser les interlocuteurs sociaux avant de passer toute modification législative. En passant par une députée, le gouvernement a fait plaisir à François PINAULT, qui a des amitiés bien placées.

Toutes les enseignes ayant étendu leur gamme de produits, le secteur de l'ameublement se trouve en concurrence avec des secteurs tels que : audiovisuel, commerces de détail non alimentaire, bricolage, quincaillerie, grands magasins, magasins populaires, hypermarchés, papeterie, bureautique.

Le risque d'une extension aux secteurs concurrentiels est réel et ne se limitera pas à ceux que nous avons cités. Par extension se sera tout le secteur du commerce du détail qui sera touché.
Et comme les grands groupes pèseront de tout leur poids afin qu'il n'y ait pas de distorsion de concurrence, les salariés du commerce risquent de se voir traiter comme leurs collègues du négoce de l'ameublement.

A ce jour notre confédération est la seule a avoir considéré que les salariés du privé étaient aussi mal lotis que ceux du public et donc à avoir appelé à la grève tous les salariés de tous les secteurs confondus.

Nous devons faire de cette journée un succès.
Montrer que nous ne pouvons plus accepter d'être toujours les dindons de la farce. Ce n'est pas en exploitant toujours, davantage les salariés du commerce que l'on augmentera le pouvoir d'achat des français.

Nous devons de nous mobiliser et de mobiliser les salariés afin que dans tous les cortèges le commerce exprime son ras le bol et que tous défilent avec un seul mot d'ordre.

      NON AU TRAVAIL DU DIMANCHE!
      OUI AUX AUGMENTATIONS
                   DES SALAIRES !
Une banderole commune FEC et FGTA, portant ce mot d'ordre, sera portée dans la  manifestation de l'ile de France, c'est tous les secteurs du Commerce qui se mobilisent à FORCE OUVRIERE.

Nous vous invitons à en faire de même dans vos départements respectifs, Tous unis pour la défense de nos salaires et de notre repos dominical.

            Tous ensemble, le 24 Janvier 2008!


Fédération des Employés et Cadres
28, rue des Petits Hôtels-  75010 PARISundefined
: 01.48.01.91.32


vos Déléguées FO commerce
Olympia & Sylvie



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article