'Z' et 'V'. La Lettonie interdit l'utilisation publique des symboles de propagande russes

Publié le par angeline351

'Z' et 'V'. La Lettonie interdit l'utilisation publique des symboles de propagande russes

Le pays avait déjà interdit l'utilisation de symboles nazis et soviétiques, tels que la croix gammée et le marteau et la faucille. Les amendes vont de 350 à 2 900 euros.
Le parlement letton a approuvé ce jeudi l'interdiction de l'affichage public des lettres "Z" et "V", associées à la propagande russe et à la glorification de l'invasion de l'Ukraine. Les amendes peuvent aller de 350 € pour les particuliers à 2 900 € pour les entreprises. 

"En condamnant les hostilités russes en Ukraine, nous devons prendre fermement position sur le fait que les symboles glorifiant l'agression militaire russe, tels que les lettres 'Z' et 'V' ou d'autres symboles utilisés à de telles fins, n'ont pas leur place lors d'événements publics." , a déclaré Artuss Kaimiņš, président de la Commission des droits de l'homme et des affaires publiques du parlement letton, cité par l'agence de presse Reuters. 

Le pays avait déjà interdit l'utilisation de symboles nazis et soviétiques - tels que la croix gammée, le marteau et la faucille - et place désormais le président russe Vladimir Poutine sur la même liste qu'Adolf Hitler et Josef Staline.

La nouvelle loi interdit également la promotion et la glorification d'événements qui contiennent l'idéologie des régimes nazi et communiste , y compris les anniversaires des idéologies, ainsi que la célébration de l'occupation de territoires libres et indépendants. 

A un peu plus d'un mois du 9 mai - date à laquelle est célébré le "Jour de la Victoire" et le succès des soldats russes dans l'Allemagne nazie - les manifestations commémoratives à moins de 200 mètres de tout monument glorifiant la victoire sont également interdites et la mémoire de l'armée soviétique en Lettonie. 

Ce jeudi marque le 36e jour depuis le début de l'invasion russe. Selon des données confirmées par l'ONU, l'offensive militaire russe en Ukraine a tué au moins 1 189 civils, dont plus de 100 enfants, et blessé 1 901, dont 142 enfants.

Il y a encore plus de 4 millions de réfugiés dans les pays voisins et environ 6,5 millions de déplacés internes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article