Un général ukrainien s'offre en otage en échange de la rançon d'enfants

Publié le par angeline351

Un général ukrainien s'offre en otage en échange de la rançon d'enfants

Vyacheslav Abroskin se dit "sur la liste des sanctions de Moscou" pour avoir organisé une manifestation contre les Russes à Donetschin de 2014 à 2018, et demande trois jours pour faire sortir les enfants de Marioupol ou ils mourront "dans les prochains jours".

Le général de police ukrainien Vyacheslav Abroskin s'est offert ce jeudi comme monnaie d'échange dans le but de sauver les enfants de Marioupol qui, s'ils ne sont pas sauvés maintenant, "mourront dans les prochains jours". 

Abroskin a posté un message sur Facebook dans lequel il appelait les occupants russes à lui donner trois jours dans la ville portuaire pour secourir ces mineurs. 

"Il reste beaucoup d'enfants dans une ville complètement détruite, qui s'ils ne sont pas sauvés maintenant, mourront dans les prochains jours, le temps presse", a-t-il commencé par dire, indiquant qu'il avait été offert aux occupants russes en échange de les enfants qui restent en vie, au milieu d'une crise humanitaire qui s'aggrave à Marioupol.

"Au dernier poste de contrôle, alors que je reviens avec les enfants, je me rends en captivité", a écrit le général, indiquant qu'il est l'un des noms sur la liste des sanctions de Moscou pour avoir organisé une manifestation contre les Russes à Donetchin de 2014 à 2018. . . 

"Ma vie n'appartient qu'à moi et je l'offre en échange de la vie des enfants qui restent encore à Marioupol", a écrit le général. 

Vyacheslav Abroskin

UPD: після публікації мені пишуть багато людей. Зараз вже є офіцери, хто готовий разом однією командою рятувати дітей й потім також разом здатися у полон.

Еще до начала войны я обещал жителям города, что в случае войны вместе с «Азовом» буду защищать Мариуполь. Так получилось, что войну я встретил в Одессе, почему-то был уверен, что именно это направление важно для российских оккупантов, но я ошибся.

Сегодня в полностью разрушенном городе осталось много детей, которых, если

 

La Russie a réduit en ruines la ville portuaire de Marioupol, dans l'est de l'Ukraine, ces dernières semaines, attaquant sans pitié et abandonnant des endroits où il y avait des enfants, comme la maternité et le théâtre de Marioupol, dans ce dernier environ 300 personnes. 

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article