Ukraine : un de leurs magasins bombardé, des salariés de Leroy Merlin demandent à l'enseigne de quitter la Russie

Publié le par angeline351

Ukraine : un de leurs magasins bombardé, des salariés de Leroy Merlin demandent à l'enseigne de quitter la Russie

Le centre commercial Retroville, dans le nord-ouest de Kiev, a été bombardé par l'armée russe dans la nuit de dimanche à lundi, provoquant la mort d'au moins huit personnes, selon le parquet général ukrainien. Des salariés de Leroy Merlin, dont un magasin a été touché, ont lancé une pétition pour obtenir le retrait de l'enseigne de Russie.

La pression monte sur l'Association familiale Mulliez (AFM) dont plusieurs des enseignes sont très présentes en Ukraine et en Russie. Déjà, vendredi dernier, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait accusé Auchan, parmi d'autres sociétés européennes nommément citées, de financer indirectement la guerre dans son pays en continuant à opérer en Russie. Un porte-parole d'Auchan avait alors jugé cette déclaration « pour le moins extrêmement surprenante », a rapporté l'AFP. Il avait insisté sur la présence du groupe français sur le marché ukrainien où ses « 40 magasins sont ouverts, dans des conditions extrêmement difficiles. »

Cette fois, c'est en Ukraine même que la question se pose de façon pressante pour le distributeur français de continuer ou non à poursuivre ses activités dans un pays à feu et à sang. Le centre commercial Retroville, où se trouve notamment un magasin Leroy Merlin au nord-ouest de Kiev, a en effet été bombardé dans la nuit de dimanche à lundi, provoquant la mort d'au moins huit personnes, selon le parquet général ukrainien.

Pétition
Le compte Instagram officiel de Leroy Merlin en Ukraine « leroymerlin.ua » a publié lundi une photo du magasin bombardé, avec la mention « cessez les ventes en Russie » et un lien vers une pétition en ligne sur le site « openpetition.eu » demandant à Adeo, la maison mère de Leroy Merlin et filiale de l'AFM, de cesser ses activités en Russie.

Cette pétition aurait recueilli un peu plus de 5.500 signatures lundi à la mi-journée, selon une salariée citée par l'AFP sous couvert d'anonymat. Sollicitée par l'agence de presse lundi en milieu de matinée, la communication d'Adeo et de Leroy Merlin n'avait pas réagi à la mi-journée. Une source proche de l'AFM avait indiqué aux « Echos » il y a une dizaine de jours à propos des 90.000 salariés russes travaillant dans ses enseignes qu' « ils ne sont pour rien dans le déclenchement de la guerre et ils ont besoin de leur travail. » Auchan compte 235 magasins en Russie, pour un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros, soit plus de 10 % de son activité globale. Leroy Merlin en exploite plus d'une centaine, et Decathlon 60.

Auchan s'efforce de poursuivre l'approvisionnement de ses 40 magasins ukrainiens, notamment depuis la Pologne à partir de mercredi. En Pologne, néanmoins, des salariés se sont élevés contre la continuation de l'activité de la chaîne d'hypermarchés en Russie.

Autres enseignes de l’Association Familiale Mulliez, Auchan et dans une moindre mesure Decathlon sont également présents en Russie. Auchan exploite 231 magasins en Russie, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros, soit plus de 10% de son activité globale.

 

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article