Le Conseil de l'Europe expulse la Russie. da principal organe des droits de l'homme

Publié le par angeline351

 

Le Conseil de l'Europe expulse la Russie. Amnesty International juge cette décision tragique

Le Conseil de l'Europe a aujourd'hui expulsé la Russie du principal organe des droits de l'homme du continent en raison de l'invasion et de la guerre en Ukraine, dans une action sans précédent, dont le processus avait déjà été initié par Moscou.

le comité de l'organisation, composé de 47 Etats membres, a déclaré dans un communiqué que "la Fédération de Russie a cessé d'être membre du Conseil de l'Europe à compter d'aujourd'hui, 26 ans après son adhésion".

La décision intervient après des semaines de condamnation des actions de la Russie en Ukraine, et plus tôt cette semaine (le 15 mars), l'assemblée parlementaire de l'organisation a entamé un processus d'expulsion approuvé à l'unanimité.

Le même jour, la Russie a informé le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe qu'elle se retirerait de l'organisation et qu'elle entendait dénoncer la Convention européenne des droits de l'homme.

La Russie a rejoint le Conseil de l'Europe le 28 février 1996.

« Le retrait de la Russie du Conseil de l'Europe est une tragédie pour les victimes des exactions du Kremlin », a déclaré aujourd'hui l'organisation humanitaire Amnesty International.

La décision a été prise "à la suite de l'acte d'agression contre l'Ukraine, au cours duquel les troupes russes ont commis de possibles crimes de guerre et de graves violations des droits humains", a déclaré la directrice d'Amnesty International pour l'Europe de l'Est et l'Asie centrale, Marie Struthers, citée dans un communiqué publié aujourd'hui.

« En dehors du Conseil de l'Europe et compte tenu de la dégradation continue de l'État de droit en Russie, certaines des dernières garanties qui existaient encore contre les violations des droits de l'homme tombent et [la Russie] devient interdite », ce qui constitue « une tragédie » pour ceux qui ont le plus besoin de ces droits de l'homme en Russie aujourd'hui, a-t-il ajouté.

« Toutes les parties prenantes en Russie, y compris ses législateurs, doivent prendre des mesures pour s'opposer à cette décision imprudente et empêcher le pays de sombrer de plus en plus dans un abîme de mépris total des droits de l'homme », a exhorté Marie Struthers.

Lors du vote sur la décision, les représentants des États présents au Conseil de l'Europe ont qualifié les actions de la Russie de "violation de la paix d'une ampleur sans précédent sur le continent européen depuis la création du Conseil de l'Europe".

Dans l'histoire de l'organisation, un seul État, la Grèce, a été suspendu du Conseil de l'Europe en 1969, pendant la dictature des colonels, qui a duré de 1967 à 1974, lorsque le pays a été soumis à une dictature militaire de droite.

En 1974, après la chute de la dernière junte militaire au pouvoir, la Grèce est réadmise dans l'organisation.

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article