"Je n'ai jamais pensé que j'avais honte de la Russie": Olga Smirnova, "prima ballerine", quitte le Ballet du Bolchoï pour protester contre la guerre en Ukraine

Publié le par angeline351

"Je n'ai jamais pensé que j'avais honte de la Russie": Olga Smirnova, "prima ballerine", quitte le Ballet du Bolchoï pour protester contre la guerre en Ukraine

La "prima ballerine" Olga Smirnova, l'une des plus grandes stars de la danse russe, a annoncé ce mercredi qu'elle quitterait le Ballet du Bolchoï à Moscou après avoir dénoncé l'invasion russe de l'Ukraine. Née et élevée à Saint-Pétersbourg, la danseuse rejoint le Ballet national néerlandais, où elle débutera immédiatement aux côtés du soliste brésilien Victor Caixeta, qui a quitté le Ballet Mariinsky de Saint-Pétersbourg en réponse à la guerre.

Dans un communiqué, le Ballet national néerlandais a déclaré que l'invasion rendait insoutenable la poursuite du travail de Smirnova en Russie. Plus tôt ce mois-ci, Olga Smirnova a posté un message émouvant sur le réseau social Telegram, affirmant être contre la guerre « de toutes les fibres de mon âme ». La danseuse, qui a un grand-père ukrainien, a assuré qu'elle "ne pouvait pas rester indifférente à cette catastrophe mondiale" et espérait que les questions politiques seraient résolues par des négociations pacifiques. "Je n'aurais jamais pensé que j'aurais honte de la Russie, j'ai toujours été fier du talent du peuple russe, de nos réalisations culturelles et sportives", a-t-il ajouté. "Mais maintenant, j'ai l'impression qu'une ligne a été tracée entre l'avant et l'après."

Smirnova est devenue la "prima ballerine" du Bolchoï en 2016, l'une des compagnies de ballet russes les plus réputées, et est devenue la première femme russe à quitter la compagnie en raison de la guerre.

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article