PORTUGAL/"Nous avons un ensemble d'éléments à placer sous les ordres de l'Otan"

Publié le par angeline351

António Costa a fait, jeudi matin, la première déclaration au pays après que la Russie a envahi et attaqué l'Ukraine, dans une offensive qui a commencé ce matin. « Je voudrais réaffirmer la condamnation véhémente du Portugal de l'action militaire lancée par la Russie. Au cours de la journée, nous aurons des réunions du Conseil européen où la question essentielle sera les mesures de sanctions à appliquer à la Russie à la suite de cette action », il a commencé par déclarer de Sao Bento. 

D'autre part, « le Conseil de l'Atlantique Nord se réunit, au niveau des ambassadeurs, et qui définira la mesure d'engagement des forces de dissuasion que l'OTAN adoptera pour protéger tous les pays de l'OTAN qui bordent l'Ukraine ou qui se trouvent dans l'ensemble d'un vaste région qui s'étend de l'Islande à la Turquie ».

Le Portugal « fait partie, cette année, des forces de réaction rapide de l'OTAN et, dans ce contexte, nous avons un ensemble d'éléments qui sont disponibles - et la disponibilité de cinq jours - pour, si telle est la décision, être placés sous les ordres de le commandement de l'Otan pour mener à bien ces missions de dissuasion" , a-t-il ajouté. 

António Costa a affirmé que "l'OTAN n'interviendra ni n'agira en Ukraine" et que la participation de l'Alliance - "et dans laquelle les forces portugaises pourraient être impliquées" - se fera dans des missions de "dissuasion, en particulier avec les pays de l'OTAN qui ont avec l'Ukraine" . 

Indications pour accélérer la "délivrance de visas" pour le Portugal

Le Premier ministre, dans le même communiqué, a également adressé "une parole de confiance à la communauté ukrainienne résidant au Portugal". "Leur dire qu'ils auront toute notre solidarité, qu'ils ont été les bienvenus et que les membres de leur famille, leurs amis, leurs connaissances comprennent qu'ils doivent chercher la sécurité et le destin au Portugal pour continuer leur vie sont également les bienvenus " . 

Des indications ont été données aux ambassades portugaises en Ukraine et dans les pays voisins pour "accélérer la délivrance de visas pour ceux qui ont l'intention de venir" dans notre pays ", que l'ambassade le sache". 

« Ce que nous souhaitons tous, c'est que toute cette action ne soit pas une étape de plus dans une escalade qui ait une continuité mais, au contraire, que, comme l'a été l'appel très véhément du Secrétaire général des Nations Unies, au nom de toute l'Humanité , que la Russie arrête l'attaque, retire ses forces et laisse un espace pour que le dialogue diplomatique se poursuive », a également lancé un appel à António Costa. 

Le Portugal "moins dépendant" des "questions énergétiques"

Quant aux enjeux économiques qui pourraient découler de cette invasion russe et qui touchent directement le Portugal, le chef du gouvernement a souligné que nous sommes "heureusement, moins dépendants que d'autres Etats européens de l'énergie russe" . 

"Nous espérons, en outre, que ce sera l'occasion pour l'Union européenne d'aborder la question de sa sécurité énergétique dans une perspective à 360 degrés et de comprendre à quel point il est fondamental de diversifier les sources d'approvisionnement énergétique de l'Europe et aussi de diversifier les énergétiques utilisées en Europe » et « accélérer le processus de décarbonisation et une meilleure utilisation des énergies renouvelables »

On rappelle que le président russe Vladimir Poutine a autorisé, aux premières heures de jeudi, une "opération militaire spéciale" dans la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine . Dans un discours télévisé, Poutine a averti les pays occidentaux de rester en dehors du conflit et a menacé de "conséquences qu'ils n'ont jamais vues".

Publié dans EUROPE, PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article