PORTUGAL/Les vols à destination et en provenance du Mozambique restent suspendus jusqu'au 9 janvier

Publié le par angeline351

Les vols à destination et en provenance du Mozambique restent suspendus jusqu'au 9 janvier

 

Les vols à destination et en provenance du Mozambique continueront d'être suspendus jusqu'au 9 janvier et les passagers de ce pays doivent subir un test Covid-19 et remplir un isolement de 14 jours, a déterminé le gouvernement aujourd'hui.

L'obligation de respecter la quarantaine de 14 jours s'applique également aux citoyens qui entrent sur le territoire national - par voie aérienne, terrestre ou maritime - qui ont quitté six autres pays d'Afrique australe (Afrique du Sud, Botswana, Essuatini, Lesotho, Namibie et Zimbabwe) en les 14 jours précédant leur arrivée au Portugal », indique un communiqué du ministère de l'Intérieur (MAI) publié ce matin.

L'AMI explique les mesures appliquées au trafic aérien qui sont entrées en vigueur à minuit, lorsque le Portugal continental est entré en situation de catastrophe en raison de l'augmentation du nombre de cas de covid-19, un niveau qui se maintiendra jusqu'au 20 mars 2022.

Il ajoute en outre que les voyages essentiels et non essentiels continuent d'être autorisés pour les passagers en provenance des États membres de l'Union européenne et des pays associés à l'espace Schengen, du Brésil, des États-Unis, du Royaume-Uni et des pays et régions administratifs, dont la situation épidémiologique est de selon une recommandation de l'Union européenne, dont la liste comprend désormais l'Indonésie et dont sont issus la Jordanie, la Namibie, Singapour et l'Ukraine.

Depuis d'autres pays, les voyages non essentiels sont également autorisés pour les passagers vaccinés ou récupérés. A défaut, seuls les déplacements indispensables sont autorisés, à savoir ceux destinés à permettre le transit ou l'entrée au Portugal de citoyens pour des raisons professionnelles, d'études, de regroupement familial, pour des raisons de santé ou pour des raisons humanitaires, ajoute-t-il.

Les compagnies aériennes ne doivent autoriser les passagers à embarquer sur des vols avec destination ou escale au Portugal continental que sur présentation, au moment du départ, d'un résultat négatif au test du coronavirus SARS-CoV2, ce qui peut entraîner une infraction administrative passible d'une amende de 20 000 à 40 000 euros par passager et le passager en infraction administrative d'une amende de 300 à 800 euros.

Le Portugal continental se trouve pour la deuxième fois cette année dans une situation de catastrophe, après avoir été à ce niveau supérieur de réponse aux situations de catastrophe, prévu par la loi fondamentale sur la protection civile, entre le 1er mai et le 30 septembre.

Pour répondre à l'aggravation de la pandémie de covid-19 au Portugal continental, de nouvelles règles sont entrées en vigueur aujourd'hui, telles que le renforcement de l'utilisation des masques, des tests et des certificats numériques, ainsi que de nouvelles règles pour entrer au Portugal par voie aérienne, maritime et frontières terrestres.

Publié dans PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article