Covid-19. Voyages, 13 cas suspects de variant Omicron, troisième dose… Ce qu’a annoncé Gabriel Attal

Publié le par angeline351

Covid-19. Voyages, 13 cas suspects de variant Omicron, troisième dose… Ce qu’a annoncé Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement a pris la parole ce mercredi 1er décembre, à l’issue du Conseil des ministres. Il a notamment évoqué l’obligation de tests PCR négatifs avant l’entrée en France et la suspicion de cas de variant Omicron. On fait le point sur les annonces.

Tests PCR avant les vols, suspicions de cas de variant… Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s’est exprimé à l’issue du Conseil des ministres. Voilà les principales annonces.

Treize cas de variant potentiels
Le porte-parole a évoqué la présence potentielle de treize cas de variants Omicron en France. « Un criblage a laissé penser qu’il y avait une possibilité de variant Omicron », a-t-il précisé, ajoutant que ces cas étaient « en train d’être séquencés. » Mardi 30 novembre, un premier cas a été identifié à La Réunion.

Tests PCR obligatoire pour tout vol vers la France
Les conditions d’entrée en France vont se durcir. Gabriel Attal a annoncé un test PCR négatif de moins de 48 h obligatoire pour les voyageurs hors UE qui veulent se rendre en France, même pour les vaccinés. Pour les voyageurs en provenance de l’UE, le délai du test est réduit à 24 h pour les non-vaccinés. Ces mesures entreront en vigueur à partir de ce samedi 4 décembre.

Reprise des vols avec l’Afrique australe
Les vols avec l’Afrique australe devraient toutefois être rétablis pour ce samedi avec « un encadrement drastique ». Le porte-parole du gouvernement a précisé : « Nous créons une nouvelle catégorie de pays rouge écarlate. »

Dix pays sont concernés, la liste sera publiée ultérieurement par le gouvernement.

L’épidémie progresse

« La situation s’aggrave très nettement et rapidement », a évalué Gabriel Attal. « Nous avons une inquiétude, la croissance fulgurante de nombre de cas détectés en France. »

Il a ajouté : « Le taux d’incidence a franchi la barre des 300 pour la première fois depuis mi-avril. Nous en sommes désormais à une moyenne de plus de 32 000 cas par jour, ce qui nous rapproche du niveau du pic de la troisième vague. » Et de conclure : « La tension hospitalière augmente. »

Gabriel Attal a toutefois salué la mobilisation des Français ayant pris rendez-vous pour leur troisième dose. « Il y a une mobilisation pour ajouter des rendez-vous dans les semaines qui viennent », a assuré le porte-parole du gouvernement. « Nous espérons atteindre ce soir les 8 millions de personnes ayant reçu leur dose de rappel. »

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article