un peut d histoire :1830 : Les Trois Glorieuses

Publié le par angeline351

Après le congrès de Vienne de 1815, une chape de plomb réactionnaire s’abat sur l’Europe. Mais quinze ans plus tard un vent révolutionnaire va changer la donne, en particulier en France.

Charles X, le dernier frère de Louis XVI, monte sur le trône en 1824. C’est un royaliste réactionnaire forcené qui s’entoure de ministres du mouvement des Ultras comme le prince Polignac, nommé au ministère de l’Intérieur.

Le 25 juillet 1830, le roi signe quatre ordonnances : dissolution de la chambre, censure de la presse, collèges électoraux réduits, suffrage censitaire renforcé. Le lendemain, elles paraissent dans Le Moniteur, pendant que le roi chasse à Saint-Cloud. Mais la bourse baisse et les journaux annoncent qu’ils vont résister à la censure. Depuis quelques années, les bourgeois libéraux sont en contact avec les milieux républicains parisiens.

Le 27, les étudiants et les typographes manifestent dans les rues. Des patrons ferment leurs ateliers et engagent leurs ouvriers à rejoindre cette agitation. Les premières barricades s’élèvent dans l’Est parisien. Le 28, le maréchal Marmont envoie quatre colonnes place de la Bastille. Mais les rues sont étroites et les insurgés disposent des fusils de la garde nationale dissoute en 1827. L’armée doit se replier sur les Tuileries.

Le 29, les révoltés prennent les Tuileries et Marmont se replie sur Saint-Cloud. Les députés libéraux forment une commission municipale et placent à la tête de la garde nationale reconstituée le vieux et populaire La Fayette. Les partisans du duc d’Orléans rédigent une proclamation en sa faveur. Le 31, le duc, en uniforme de la garde nationale, se rend à l’Hôtel de ville où La Fayette lui donne l’accolade devant la foule enthousiaste. Charles X abdique et s’exile en Angleterre où il mourra six ans plus tard.

Le 7 août, Louis-Philippe devient « roi des Français » et non plus « roi de France ». C’en est fini de la dynastie des Bourbon. Mais les Républicains et les Socialistes ont raté le coche. Il faudra attendre encore dix-huit ans ! Les trois glorieuses ont été immortalisées par le tableau de Delacroix avec cette révolutionnaire au sein nu sur une barricade et la colonne de la Bastille sera élevée en souvenir de ces journées.

L’Europe aussi

Alors que le Directeur Général de Sanofi, Paul Hudson, se targue officiellement dans la presse qu’au troisième trimestre 2021, Sanofi a délivré une excellente performance, avec une croissance des ventes à deux chiffres et des avancées remarquables en R&D, la Fédération FO de la Pharmacie considère que la proposition de la direction d’une augmentation collective de 0,8 % pour 2022 est scandaleuse et constitue une provocation.

La Fédération FO soutient et approuve toutes les actions entreprises par ses syndicats en lutte pour obtenir des augmentations collectives décentes et une juste répartition des richesses.

PHARMACIE
Secrétaire général

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article