Marcelo tient son emploi du temps, malgré la variation. Le mieux "c'est de respirer profondément"

Publié le par angeline351

Marcelo tient son emploi du temps, malgré la variation. Le mieux "c'est de respirer profondément"

Le président de la République affirme que la meilleure chose qu'on puisse faire maintenant "c'est de prendre une grande respiration" et d'attendre les conclusions des experts.

 

Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, s'est exprimé ce vendredi sur les dernières nouvelles concernant la nouvelle variante du Covid-19, nommée Omicron, et a révélé que, malgré cela, il ne suspendra pas le voyage qu'il a prévu en Angola le 27. et le 28 novembre .

Marcelo indique que l'Angola ne fait pas partie des pays visés par les restrictions, il tiendra donc son engagement.

"Je me sens en sécurité, avec trois vaccins et des tests" , a-t-il déclaré en indiquant qu'il continuera à faire des tests fréquemment. 

Le président a également indiqué que cette variante est à l'étude, notamment pour savoir si les vaccins sont ou non moins efficaces. « Le premier jugement qui s'est fait par les spécialistes, c'est que c'est très contagieux, mais pas si mortel » , a indiqué Marcelo. 

"Les autorités portugaises surveillaient déjà cela, la preuve en est qu'Infarmed en a parlé le 19 [novembre]... Nous sommes le 26 [novembre]. Il est surveillé par l'Union européenne et en ce moment il est prématuré. parler de ce qui se passe ou pas, des conclusions tirées, des effets qui en seront, car cela alarmerait les gens", a-t-il souligné.

Le chef de l'Etat évoque également une autre souche d'Afrique du Sud dont on a parlé "une fois" et que cela "peut être une répétition de la même chose". "Ça peut l'être, mais en tout cas c'est à l'étude", a assuré Marcelo. 

Le président de la République a également conclu que désormais la meilleure chose à faire "c'est de prendre une grande respiration" et d'attendre les conclusions des experts. 

Marcelo s'est entretenu avec des journalistes en marge d'une visite à la Banque alimentaire contre la faim et a également lancé un appel à la solidarité des Portugais. 

Publié dans INFORMATION, PORTUGAL, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article