Des passagers d'un vol de Maputo testés à l'aéroport de Lisbonne

Publié le par angeline351

Des passagers d'un vol de Maputo testés à l'aéroport de Lisbonne

Les autorités sanitaires portugaises testent le covid-19 sur les 262 passagers d'un vol en provenance de Maputo, au Mozambique, qui a atterri en fin d'après-midi à l'aéroport Humberto Delgado de Lisbonne.

A 18h41, un avion de Maputo, transportant 262 passagers, a atterri. Ce qui se passe, c'est une opération conjointe. L'Institut national des urgences médicales (INEM) garantit, d'un point de vue technique, que des tests seront effectués pour tous les passagers", 

Outre l'INEM, cette opération implique l'Institut national de la santé Docteur Ricardo Jorge (INSA), le Service des étrangers et des frontières (SEF) et le PSP.

Le même responsable a précisé que cette opération est menée suite à la décision du Gouvernement qui « prévoit que tous les passagers doivent subir un test d'antigène ou un test PCR à l'entrée sur le territoire national, afin de s'assurer que toutes les personnes entrant sur le territoire n'ont pas la maladie face à cette nouvelle variante que nous avons, qui est très agressive".

"Les gens doivent passer un test et doivent ensuite subir 14 jours d'isolement prophylactique. Ils sont notifiés par le SEF à cet égard et dès que les échantillons seront terminés pour tous les passagers, les tests seront livrés à l'Institut Ricardo Jorge ", a-t-il déclaré à Bruno Borges.

A 19h20, le prélèvement d'un échantillon biologique pour les tests de 10 passagers avait déjà été effectué.

Le responsable a également déclaré que les résultats des tests ne seront pas connus aujourd'hui.

"Les résidents du territoire national garantiront leur isolement prophylactique à domicile. Toute personne n'ayant pas de logement sera accompagnée et les autorités sanitaires détermineront le lieu où cet isolement aura lieu", a ajouté Bruno Borges.

Selon un communiqué de l'AMI, publié vendredi, « à partir de minuit ce samedi 27 novembre, tous les passagers des vols en provenance du Mozambique (ainsi que d'Afrique du Sud, du Botswana, d'Essuatini, du Lesotho, de Namibie et du Zimbabwe) sont tenus de se conformer à une quarantaine de 14 jours après l'entrée au Portugal continental, à domicile ou dans un lieu indiqué par les autorités sanitaires."

L'AMI précise également que la quarantaine obligatoire de 14 jours est étendue aux "citoyens qui pénètrent sur le territoire national et qui ont quitté l'un de ces sept pays dans les 14 jours précédant leur arrivée au Portugal".

« Ces mesures restrictives visent à empêcher la propagation de la nouvelle variante du virus SARS-CoV-2 », justifie le gouvernement.

Au Portugal, depuis mars 2020, 18 405 personnes sont décédées et 1 139 810 cas d'infection ont été enregistrés, selon les données de la Direction générale de la santé.

Une nouvelle variante (Omicron) a été récemment détectée en Afrique du Sud et, selon l'Organisation mondiale de la santé, le "nombre élevé de mutations" pourrait impliquer une plus grande infectivité.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article