Cancer du sein. Octobre rose touche bientôt à sa fin mais les petits gestes de prévention contre le cancer du sein, eux, continuent toute l’année.

Publié le par angeline351

Octobre rose touche bientôt à sa fin mais les petits gestes de prévention contre le cancer du sein, eux, continuent toute l’année.

À commencer par l’autopalpation qui peut être réalisée par toutes les femmes, dès 25 ans.

 

Quels sont les bons gestes pour une autopalpation ? », nous demande Clémence.

L’autopalpation se pratique debout, face à un miroir. « La palpation se fait cadran par cadran, avec la paume de la main. Un contrôle latéral du sein doit être réalisé en levant le bras du côté du sein à palper », nous explique le Pr Mario Campone, oncologue spécialisé dans le cancer du sein, à l’Institut de cancérologie de l’Ouest.

En clair, dans votre tête, vous divisez le sein à examiner en 4, et vous palpez avec la paume de main. Si vous regardez votre sein gauche, alors vous levez le bras gauche.

    
« Quels sont les bons gestes pour une autopalpation ? », nous demande Clémence.


L’autopalpation se pratique debout, face à un miroir. « La palpation se fait cadran par cadran, avec la paume de la main. Un contrôle latéral du sein doit être réalisé en levant le bras du côté du sein à palper », nous explique le Pr Mario Campone, oncologue spécialisé dans le cancer du sein, à l’Institut de cancérologie de l’Ouest.

En clair, dans votre tête, vous divisez le sein à examiner en 4, et vous palpez avec la paume de main. Si vous regardez votre sein gauche, alors vous levez le bras gauche.

 

Le 15 octobre dernier, vous avez posé toutes vos questions sur le cancer du sein au Pr Marion Campone, lors d’un direct.

Les signes qui doivent alerter
L’autopalpation est le premier geste qui permet de déceler une anomalie (grosseur, écoulement, douleur, rougeur…). Elle est recommandée dès 25 ans, une fois par an chez un professionnel de santé (gynécologue, sage-femme, médecin, etc). Vous pouvez aussi réaliser une autopalpation régulièrement à la maison et en cas de doute, vous rendre chez un professionnel de santé.

« L’objectif de l’autopalpation mammaire est de se rendre précocement chez un professionnel de santé en cas d’anomalie pour écarter l’éventualité d’un cancer du sein ou, si cancer il y a, mettre en œuvre un traitement précoce qui a de meilleures chances d’aboutir à une guérison », explique l’Institut du sein Henri Hartmann à Neuilly-sur-Seine.L’autopalpation ne se substitue pas à un examen médical.

Quand consulter ?


Les signes qui peuvent amener à consulter :

Une augmentation inhabituelle de la taille du sein, une nouvelle forme, une nouvelle taille
Un sein anormalement plus bas que l’autre
Un mamelon qui rentre, se rétracte
Une apparition de rougeur(s)
Une apparition de boule(s)
Un écoulement du mamelon en dehors d’une grossesse
Un anomalie de la peau, la peau qui devient comme la peau d’orange
Une rougeur et une chaleur

Si lors de votre auto-palpation vous remarquez l’un des signes ci-dessus (ou autre, la liste est non-exhaustive) demandez un avis médical. 👨🏻‍⚕️Ne négligez aucune anomalie, même minime.

 

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article