Portugal exclu. Comment le Royaume-Uni décide-t-il qui entre et qui sort des corridors verts ?

Publié le par angeline351

Portugal exclu. Comment le Royaume-Uni décide-t-il qui entre et qui sort des corridors verts ?

Le pays ne révèle pas les niveaux, mais il a mis en place un système d'analyse qui évalue différents facteurs. Dans l'évaluation d'aujourd'hui, la seule garantie pour l'instant est qu'aucun autre pays n'entrera dans le corridor vert, qui exempte les Britanniques de la quarantaine. La question est de savoir si le Portugal part.

Un bilan de plus, une dose d'anticipation de plus autour

des couloirs touristiques anglais. Le système anglais de feux tricolores, qui divise les pays en trois catégories - liste rouge, liste orange et liste verte - est entré en vigueur le 17 mai. A l'époque, le Portugal était le seul pays européen à entrer dans les couloirs verts de l'Angleterre, et les Anglais étaient désormais dispensés de faire une quarantaine de 10 jours à leur retour. Ce jeudi une nouvelle mise à jour est attendue et la presse britannique a indiqué que la situation nationale est en cours de réévaluation. Cependant, la BBC rapporte que la décision est close et que le Portugal quittera même la liste, après que ce matin le ministre britannique de la Santé a confirmé seulement qu'il n'y aura pas de nouvelles entrées dans les couloirs verts. Mais quels sont les critères anglais ? Les seuils d'incidence ne sont pas fixes et n'ont pas été rendus publics. Cependant, en mai, le gouvernement britannique a publié la méthodologie d'évaluation, qui est menée pays par pays et selon divers facteurs, de l'incidence à la transmissibilité, en passant par l'exportation de nouveaux variants.

Sur cette page , il est possible de consulter les  informations publiques disponibles . Selon le gouvernement britannique, l'évaluation, réalisée par le Joint Biosecurity Centre (JBC), repose sur quatre dimensions et prend en compte les résultats des tests à l'arrivée, à savoir le nombre de personnes testées positives après leur retour de chaque pays. Après avis de cet organe, le Gouvernement prend des décisions.

Dans le bilan dans lequel le Portugal est entré sur la liste verte britannique, sur la base de l'historique des cas entre le 26 mars et le 22 avril, 501 personnes avaient été testées à leur retour du Portugal, dont 3 étaient infectées, soit une positivité de 0,6%.

"Nous devons protéger les progrès que nous avons accomplis ici chez nous et, en même temps, autoriser les voyages quand c'est sûr. Nous devons suivre les données", a déclaré jeudi le ministre britannique de la Santé Matt Hancock. 

Publié dans INFORMATION, SANTE, PORTUGAL, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article