"Personne ne mérite autant de douleur." Des personnalités publiques envoient leur soutien à Tony Carreira/Le chanteur est hospitalisé à l'hôpital de Faro

Publié le par angeline351

"Personne ne mérite autant de douleur." Des personnalités publiques envoient leur soutien à Tony Carreira

Le chanteur est hospitalisé à l'hôpital de Faro suite à des problèmes cardiaques.

la vague de soutien à Tony Carreira monte sur les réseaux sociaux. Le musicien de 57 ans est actuellement hospitalisé à l'hôpital de Faro, en Algarve, à la suite de problèmes cardiaques qui, selon la presse, auraient pu conduire à un infarctus du myocarde . 

A travers une déclaration publiquement partagée, l'équipe du musicien confirme que Tony "est hospitalisé" et assure que son état est stable. 

Dolores Aveiro a été l'une des premières personnalités publiques à envoyer un message à son amie. En direct pour TVI 24, la mère de Cristiano Ronaldo a fait une demande à Tony Carreira.

Pour sa part, Katia Aveiro a déploré la peur de la santé qui a conduit Tony à l'hôpital et lui a dédié des paroles de force, d'affection et de foi. 

"Mon cher ami, je sais que les mots seront peu nombreux pour te donner de la force et réaliser l'ampleur de la douleur que tu portes dans ta poitrine, mais il y a tellement de gens qui t'aiment et qui veulent voir notre chanteur de rêve suivre le chemin ( même si ça dure) et nous faire des cadeaux avec ce que tu aimes tant faire. Les étapes t'attendent, mon ami", commence par lire le message de la sœur de Cristiano Ronaldo. 

"Je t'aime tellement toi et ta famille et tu le sais bien. Je voulais demander à qui veut te voir au moins bien de diriger l'amour et les prières pour que tu restes ferme et fort dans ce combat qu'est la vie. Je te connais déjà 'sont stables, grâce à Dieu. Mais je vais m'endormir avec la pensée de toi et une conversation avec Dieu et les mots que je vais te dire dirigés. Du fond du cœur et avec ma foi humble mais forte pour des jours meilleurs", conclut-il. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article