Brexit : les Britanniques vivant dans les pays de l'UE risquent d'être expulsés

Publié le par angeline351

Brexit : les Britanniques vivant dans les pays de l'UE risquent d'être expulsés

 

Cette semaine, l'alerte a retenti sur la situation de milliers de Britanniques vivant dans des pays de l'Union européenne comme la France, Malte, le Luxembourg ou la Lettonie, qui doivent formaliser une demande avant le 30 juin pour pouvoir continuer à résider dans ces États. « De nombreux citoyens britanniques n'ont pas encore fait de demande », écrit le Times.

Le journal rappelle qu'après la sortie du Royaume-Uni de l'UE l'année dernière, la réalité européenne s'est scindée en deux blocs, avec 14 pays – dont le Portugal – introduisant des systèmes garantissant automatiquement le statut de résident post-Brexit.

Dans l'autre groupe de 13 pays, une candidature est requise pour conserver les mêmes droits et, sur les 298 000 Britanniques vivant dans ces États, seuls 190 000 ont officialisé le processus. Les Pays-Bas, qui font partie de ce groupe, ont prolongé la date limite de dépôt des candidatures jusqu'en octobre.

Toujours en Espagne, les Britanniques ne peuvent rester dans le pays que 90 jours maximum sur 180 jours. "Il n'y a pas de marge de manœuvre pour les urgences, qu'il s'agisse de crises familiales, apparaissant en matière patrimoniale ou toute autre affaire urgente", a prévenu Leon Fernando Del Canto, spécialiste du droit international, faisant référence aux propriétaires de ce pays.

L'échec du processus de légalisation pourrait faire perdre aux Britanniques leurs droits fondamentaux de résidence et, à terme, même être expulsés.

Publié dans INFORMATION, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article