Vacances d'été ILS NOUS PRENNENT POUR DE PIGEONS : les tests PCR vont peser sur votre budget

Publié le par angeline351

Vacances d'été : les tests PCR vont peser sur votre budget

Au coût de l’hébergement, des loisirs, des transports, il va falloir rajouter, pour certaines destinations estivales, le prix du test PCR, obligatoire pour rentrer en France à la fin de son séjour.

Vacances : prendre en compte le prix des tests PCR

C’est sans doute la dépense à ne pas négliger en vue de vos prochaines vacances d’été à l’étranger : le test PCR. Cela pourrait paraître anachronique, étant donné que ces tests, en France, sont totalement gratuits. Ce n’est pourtant pas le cas partout. Chez certains de nos voisins européens, il faut payer pour se faire dépister. Actuellement, et cela risque d’ailleurs de se poursuivre cet été, la France oblige un dépistage avant le trajet retour. Il va donc falloir payer.

Une dépense qui vient logiquement s’ajouter à celles, nombreuses en cas de vacances à l’étranger : trajet, hébergement, et loisirs sur place. De quoi faire grimper la note des vacances, surtout lorsque l’on part en famille. Certaines destinations pourraient ainsi s’avérer beaucoup plus coûteuses que d’autres. Au point de pousser certains vacanciers français à rester dans l’Hexagone pour leurs congés.

Plusieurs centaines d'euros de surcoût

C’est notamment le cas de l’Espagne, et le Portugal  une destination très prisée des estivants français, où le test PCR coûte environ 120 €. C’est également le cas de la Grèce, où le dépistage est facturé 60 €. En Belgique et en Italie, le test est un peu moins onéreux, mais il coûte tout de même une cinquantaine d’euros. Enfin, en Grande-Bretagne ou en Irlande, on y paie le prix fort : jusqu’à 250 €.puisqu'en Suède, le test est facturé 300 euros

Multipliez ces tarifs par le nombre de personnes dans la famille, et vous obtiendrez le surcoût de vos vacances d’été, indispensable malheureusement pour revenir chez soi après avoir profité du soleil, qu’il soit espagnol, italien ou grec. Une dépense dont on se passerait bien, sans compter les formalités administratives de réservation pour les tests !

Bonnes vacances tout de même !

Publié dans INFORMATION, EUROPE, PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article