Pourquoi la prime d’intéressement va diminuer cette année

Publié le par angeline351

Pourquoi la prime d’intéressement va diminuer cette année

Des primes d’intéressement diminuées. Voire annulées. Voici ce qui guette certains salariés évoluant dans les secteurs les plus touchés par la pandémie

Des primes versées avant la fin du mois de mai
Les chiffres exacts ne sont pas encore connus. Ce qui n’a pas empêché plusieurs acteurs majeurs de l’épargne salariale d’anticiper une sérieuse baisse des primes d’intéressement cette année. La raison est assez simple, le Covid-19. La pandémie a mis à mal de nombreux secteurs économiques, qui, en raison de leurs mauvais résultats, pourraient bien diminuer les primes d’intéressement de leurs salariés.

En théorie, les primes d’intéressement sont versées au plus tard à la fin du mois de mai. Normalement, les salariés qui en bénéficient devraient donc voir la couleur de leur argent prochainement. Mais les sommes qui seront perçues cette année risquent d’être bien inférieures à celles de l’an dernier, du moins pour les salariés les plus exposés à la crise sanitaire et économique.

Les secteurs concernés
D’après MoneyVox, les montants perçus cette année pourraient être de 20 à 30% inférieurs à ceux de l’an dernier. Les principaux acteurs de l’épargne salariale en France ne sont pas tout à fait d’accord sur le niveau des baisses, mais elles se situent toutes dans cette fourchette. Plusieurs secteurs sont principalement concernés par cette conséquence de la pandémie.

On retrouve tout d’abord les secteurs de la restauration et du tourisme. Mais aussi ceux de l’évènementiel, de l’hôtellerie, de l’aéronautique ou encore le secteur du luxe, qui d’habitude ne connaît pas la crise. Pour rappel, les primes d’intéressement sont mécaniquement liées aux bénéfices des entreprises. Qui dit moins de bénéfices, dit moins d’intéressement pour les employés.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article