Grève des marins au Grand Port Maritime de Rouen, la FEETS FO dénonce l’entêtement de la direction

Publié le par angeline351

Grève des marins au Grand Port Maritime de Rouen, la FEETS FO dénonce l’entêtement de la direction

Dans son communiqué du 16 mai 2021, la FEETS FO appelait la direction du GPMR à négocier une sortie de conflit, et ainsi éviter l’enlisement du mouvement.

Au travail tout au long de la crise Covid pour maintenir le fonctionnement des ports, confrontés à des conditions de travail bouleversées pour respecter autant que possible les gestes barrières mais prenant toutefois un risque d’exposition réel, les marins sont légitimes dans leur demande de reconnaissance.

Que se passe-t-il à la direction du GPMR ?

. Refus de négocier en amont du conflit comme le prévoit pourtant la loi, pendant le délai de préavis de 5 jours
. Refus catégorique de négocier une fois le conflit entamé
. Refus d’entretenir les échanges malgré le soutien d’autres organisations syndicales avec un appel massif à la négociation

Les conséquences de ce conflit de longue durée sont désormais catastrophiques pour le port :

. Le marché de dragage aux ports de Calais - Boulogne risque d’être remis en cause
. La non exploitation des dragues depuis maintenant 5 jours a un coût bien supérieur à ce qu’aurait pu être une juste reconnaissance du travail et de l’engagement des marins.

Quelle peut-être la justification d’un tel entêtement ?

Le syndicat force ouvrière du port s’est toujours montré ouvert à la discussion et à la négociation. La fédération salue les soutiens des syndicats CFDT et CFE CGC du port qui démontrent que le refus et le mépris sont bien du côté de la direction.

La fédération demande des explications à la direction du port.

FEETS FO
ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article