Démantèlement du groupe EDF : second tour de piste au ministère de l’Économie, pour FO c’est toujours et clairement non !

Publié le par angeline351

Démantèlement du groupe EDF : second tour de piste au ministère de l’Économie, pour FO c’est toujours et clairement non !

Communiqué de FO Energie et Mines

Le ministre a une nouvelle fois reçu les organisations syndicales au sujet du projet de « réorganisation » du Groupe EDF porté maintenant par celui-ci. Cette nouvelle rencontre a permis à FO de réitérer son opposition au démantèlement d’EDF.

La Fédération FO de l’Énergie et des Mines a été reçue le 6 mai par le ministre de l’Économie dans le cadre du projet de transformation d’EDF, projet né sous le nom d’Hercule désormais débaptisé, mais qui n’emporte toujours pas notre adhésion.

FO a rappelé au ministre que si la concertation souhaitée consistait à faire en sorte que les organisations syndicales accompagnent ce projet, en ce qui nous concerne, ce n’est pas le mandat que nous a confié le personnel.

Tout en rappelant notre attachement au Statut des Industries Électriques et Gazières, au Service Public « Républicain » et à la nécessité d’amplifier la lutte contre le réchauffement climatique, nous avons indiqué de nouveau au ministre que nos propositions sont celles portées par l’interfédérale et sont l’expression du personnel du Groupe EDF qui depuis l’automne 2019 s’est mobilisé contre cette réforme.

Le ministre a indiqué vouloir se donner du temps, et être prêt à engager un travail approfondi sur les questions de fond.

Le socle de travail de l’interfédérale reste donc pertinent :

 Retrait du projet « Hercule ».
 Réévaluation du prix de l’AReNH à une valeur permettant de couvrir les coûts.
 Recapitalisation du Groupe EDF.
 Mise en place d’une commission sous l’égide du Haut-Commissaire au Plan et impliquant le Parlement, pour :

dresser le bilan de la libéralisation du marché de l’électricité ;
se réinterroger sur la place de l’électricité, bien de première nécessité incontournable dans notre société, et indispensable en situation normale comme en cas de crise telle celle que nous vivons ;
examiner en toute transparence et en se basant sur des études sérieuses, les différentes alternatives permettant d’assurer l’avenir d’EDF et d’améliorer le service rendu par le Groupe EDF aux citoyens, aux entreprises et au pays.
L’interfédérale se réunit lundi 10 mai au matin, FO y portera la nécessité de donner à EDF les moyens de conserver sa place de Service Public préféré des Français, de moteur dans la lutte contre les émissions carbone, et la nécessité d’appliquer le Statut à tous celles et ceux qui contribuent à ces missions.

ÉNERGIE ET MINES
Secrétaire général

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article