Covid-19: l'Italie dépasse les 5000 cas quotidiens et le Royaume-Uni plus de 2000

Publié le par angeline351

Covid-19: l'Italie dépasse les 5000 cas quotidiens et le Royaume-Uni plus de 2000

Ce sont les chiffres des dernières 24 heures concernant la situation épidémiologique en Italie et au Royaume-Uni. L'Espagne communique des données pour les trois derniers jours.

Italie

L'Italie a signalé 5080 nouveaux cas de covid-19 et 198 décès au cours des dernières 24 heures, après avoir immunisé quelque 7,4 millions de citoyens contre le nouveau coronavirus, a annoncé aujourd'hui le ministère italien de la Santé.

Avec ces chiffres, le total cumulé de personnes infectées dans le pays depuis le début de la pandémie, en février 2020, est de 4 116 287 et celui de décès de 123 031.

Selon le ministère italien de la Santé, 15 063 personnes ont été guéries au cours des dernières 24 heures et la pression hospitalière continue de diminuer, avec 24 patients de moins dans les unités de soins intensifs aujourd'hui.

En revanche, l'Italie a administré 24 054 000 doses des différents vaccins contre la covid-19, 7 401 862 personnes étant déjà immunisées avec les deux doses.

Le vice-ministre italien de la Santé, Pierpaolo Sileri, a déclaré aujourd'hui qu'il sera possible d'arrêter d'utiliser le masque à l'extérieur alors qu'il y aura 30 millions de personnes (environ la moitié de la population italienne) avec au moins une dose du vaccin, pour laquelle vous devrez attendre. trois semaines.

Portugal

268 autres cas et un mort dans les 24 heures. Les hospitalisations chutent à nouveau

Le rapport de situation épidémiologique, avec des données mises à jour jusqu'à minuit hier, indique que la région de Lisbonne et Vale do Tejo est celle qui enregistre le plus grand nombre de décès cumulés liés au virus SRAS-CoV-2 avec 7202 (=), suivie de le Nord avec 5.346 morts (+1), Centro (3.016, =) et Alentejo (971, =). Au moins 360 (=) décès ont été enregistrés en Algarve. Il y a 31 (=) décès enregistrés aux Açores. À Madère, il y a eu 68 décès (=) associés à la maladie.

Les hospitalisations diminuent
Dans tout le pays, il y a 257 patients hospitalisés, 20 de moins qu'hier, et 71 dans les unités de soins intensifs (USI), deux de moins que lundi.

Selon le bulletin du DGS sur la situation épidémiologique, il y a 21 708 cas d'infection actifs au Portugal - 394 de moins qu'hier - et 16 699 personnes sous surveillance par les autorités - 1 375 de moins que la veille.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré le décès de quatre personnes et 2 357 nouveaux cas de covid-19 au cours des dernières 24 heures, selon les dernières données du gouvernement britannique, qui a aujourd'hui abaissé le niveau d'alerte sur la pandémie.

Les quatre directeurs généraux de la santé au Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord) ont convenu que le degré de vigilance devrait passer du niveau 4 au niveau 3, ce qui signifie que la transmission du coronavirus a cessé d'augmenter de façon exponentielle.

Au cours des sept derniers jours, entre le 4 et le 10 mai, la moyenne quotidienne était de 10 décès et 2195 cas, ce qui correspond à une diminution de 33,3% du nombre de décès et une augmentation de 3,1% du nombre d'infections par rapport au précédent. sept jours.

Depuis le début de la pandémie, 127 609 décès dus au covid-19 ont été signalés au Royaume-Uni sur un total de 4 437 217 infections confirmées dans le pays.

Depuis décembre, 35 472 295 personnes ont été immunisées avec une première dose d'un vaccin contre la covid-19, dont 17 856 550 ont également reçu la deuxième dose, administrée entre trois et 12 semaines d'intervalle.

FRANCE

La circulation du Covid-19 continue de diminuer en France. Les deux indicateurs naturellement retenus sont en diminution d'une semaine à l'autre. En S17, le taux de positivité des tests était de 7,4% (-2,5 points par rapport à S16) et le taux d'incidence faisait état de 241 cas de contaminations pour 100 000 habitants (302/100 000 en S16, soit -20%). De fortes disparités territoriales subsistent encore néanmoins, avec encore plusieurs départements encore au-dessus du seuil de 250 cas pour 100 000 habitants, dont certains encore au-dessus de 300.

La pression hospitalière est également en baisse, avec 10 748 nouvelles admissions à l'hôpital en semaine 17, contre 12 397 en semaine 16. En réanimation, on note également une baisse, après une stabilisation en S16. 1 678 nouveaux patients ont intégré ces services en S17, contre 1 996 en S16, soit -16%. Après une hausse la semaine passée, le nombre de décès à l'hôpital et en ESMS est en diminution.
La situation reste fragile. Santé publique France insiste sur la nécessité de maintenir une forte vigilance aux mesures de prévention, malgré ces baisses, alors qu'a débuté le déconfinement. "L’épidémie reste à un niveau toujours élevé, supérieur à celui observé une semaine avant la levée du deuxième confinement", note par exemple SPF, qui alerte également sur le besoin d'une accélération de la vaccination.
En milieu scolaire, la réouverture des écoles maternelles et primaires le 26 avril a eu un impact à la hausse sur le nombre de cas ayant fréquenté le milieu scolaire, ainsi que sur le nombre de contacts à risque chez les moins de 10 ans, explique Santé publique France. Cela se ressent dans la baisse du taux d'incidence chez les 0-14 ans, qui reste la plus faible si l'on se penche sur les classes d'âges, avec -6%. En comparaison, chez les 65-74 ans, cette baisse se situe autour des -24%.
Concernant les variants, si la souche d'origine britannique continue de circuler avec intensité et confirme une fois de plus son caractère majoritaire sur la souche originelle, les variants sud-africain et brésilien n'explosent toujours pas en France. En témoignent les suspicions de contaminations parmi les tests criblés en semaine 17, qui stagne autour de 5%, comme en semaine 16.

Espagne

L'Espagne a signalé 13 984 nouveaux cas de covid-19 au cours des trois derniers jours, portant le total des personnes infectées à 3 581 392 jusqu'à présent, poursuivant la baisse du taux de contagion, selon le ministère espagnol de la Santé.

Les services de santé ont également signalé 103 décès supplémentaires attribués à la pandémie depuis vendredi, portant le nombre total de décès à 78 895.

L'incidence cumulée (contagions) a continué de baisser aujourd'hui, passant de 199 (vendredi) à 189 cas diagnostiqués pour 100 000 habitants au cours des 14 jours précédents.

Les communautés autonomes avec les niveaux les plus élevés sont celles du Pays basque (401), de Madrid (303), d'Aragon (291) et de Navarre (270).

Au cours des dernières 24 heures, 612 personnes atteintes de la maladie ont été admises dans des hôpitaux à travers le pays (915 vendredi), dont 149 à Madrid, 109 en Catalogne et 102 en Andalousie.

En revanche, le nombre de patients hospitalisés atteints de covid-19 est passé à 8 531 (8 605), ce qui correspond à 6,8% des lits, dont 2134 patients sont en réanimation (2183), ce qui correspond à 21,4% de lits dans ces services.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a déclaré aujourd'hui que dans 100 jours, 70% de la population vivant en Espagne serait vaccinée, obtenant ainsi une immunité de groupe contre le covid-19 dans le pays.

Publié dans INFORMATION, SANTE, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article