Variant indien : symptômes, danger, cas en Belgique, France ?

Publié le par angeline351

Variant indien : symptômes, danger, cas en Belgique, France ?

 

Responsable de près de 10% des contaminations à la Covid-19 en Inde, le variant indien (B.1.617) est porteur d'une double mutation qui entraînerait une plus grande résistance aux vaccins et une contagiosité élevée. Des cas, en provenance de Paris, aurait été détectés en Belgique. Quels sont ses symptômes ? Ses dangers ? Ce nouveau variant est-il présent en France ? Eclairage.

 Après les variants anglais, brésilien, sud-africain, breton, une nouvelle souche du virus initial Sars-CoV-2 inquiète. Depuis quelques semaines, l'Inde connaît une flambée épidémique qui pourrait s'expliquer en partie par la circulation d'un nouveau variant : le B.1.617. Communément appelé le "variant indien", ce mutant suscite des inquiétudes car il serait porteur de deux mutations particulièrement puissantes et résistantes aux anticorps. Le variant indien n'a pas été détecté en France métropolitaine pour le moment. Il aurait été détecté pour la première fois en Belgique au sein d'un groupe d'étudiants arrivé ce mois-ci d'Inde via l'aéroport parisien de Roissy, a-t-on appris le 22 avril de source officielle à Bruxelles. Les services de Pedro Facon, commissaire du gouvernement belge en charge de la crise sanitaire, ont confirmé à l'AFP ces informations. Par mesure de précaution, l'Inde a été ajoutée à la liste des pays (composée de la Guyane, du Brésil, de l'Argentine, du Chili et de l'Afrique du Sud) en provenance desquels les voyageurs feront l'objet d'un contrôle accru et d'une quarantaine obligatoire de 10 jours, a annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à la sortie du conseil de défense, et qui précise que les modalités de ces contrôles seront prochainement annoncées. Le gouvernement français aurait, selon une source proche du Premier ministre sur BFMTV et LCI, également laissé entendre une suspension des vols France/Inde dans les prochains jours. Où est-il présent ? En Europe ? En France ? Quels sont ses symptômes ? Ses dangers sur le long terme ? Les vaccins nous protègent-ils contre lui ? Ce que l'on sait à date. 

Définition : c'est quoi le variant indien ?
Ce nouveau variant a été "repéré pour la première fois le 5 octobre 2020 près de Nagpur", une ville du centre de l'Inde située dans le Maharashtra, rapporte un article du Monde du 19 avril 2021. Il s'agit d'un nouveau mutant du Sars-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de la Covid-19, qui résulte de "quinze mutations spécifiques", détaille Anurag Agrawal, directeur de l'Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi. Selon les épidémiologistes, le variant indien ressemblerait pour le moment aux variants brésiliens et sud-africains. Dans l'Etat du Maharashtra, le variant indien représenterait actuellement 55% des cas de contaminations et entre 2 et 10% dans le reste du pays, confie Rakesh Mishra, directeur du Centre de biologie moléculaire et cellulaire, toujours au Monde. Pour autant, à ce stade, "bien que ce variant soit classé VOC (variant préoccupant) et suivi de près par les autorités sanitaires indiennes, aucun lien n'est établi entre l'émergence de ce variant et la dégradation récente de la situation épidémiologique", tient à rétablir le ministère de la Santé indien. Par précaution, le Royaume-Uni a tout de même restreint les vols en provenance d'Inde à ses seuls résidents, depuis le 19 avril 2021, après la confirmation de 103 cas de ce variant indien sur son territoire. La France impose dès le 24 avril une quarantaine obligatoire aux voyageurs en provenance d'Inde, a annoncé Gabriel Attal le 21 avril. 

Double mutant : pourquoi ?
Le variant indien, qui serait détectable par un test RT-PCR, présente plusieurs mutations, dont deux mutations  apparues sur la protéine Spike (la clé qui permet au SARS-CoV-2 de pénétrer dans nos cellules et qui donne la forme de "couronne" au coronavirus). Ces deux mutations sont déjà connues des scientifiques : 

L452R qui a déjà été détectée dans le variant B.1.526.1, repéré aux Etats Unis.
E484Q qui ressemble à une mutation présente dans les variants identifiés en Afrique du Sud et au Brésil.
Le fait que cette protéine Spike ait muté à deux endroits - des mutations jamais vues ensemble jusqu'à maintenant - fait que ce variant semble, d'après les épidémiologistes, particulièrement puissant et plus contagieux. Voilà pourquoi les scientifiques parlent de "double mutant". En revanche, il est encore trop tôt pour dire si ce variant est plus mortel que les autres.

Où est-il présent : en France, en Europe, quels pays ?
En France métropolitaine, le variant indien n'est pour l'instant pas présent.
Le variant indien "a été détecté sporadiquement en Angleterre (près de 180 cas à date), Allemagne, au Canada et à Singapour", relève Santé publique France dans son analyse de risque liée aux variants émergents du 8 avril 2021. Et de préciser que "deux cas ont été repérés en Guadeloupe". Sa présence en France est incertaine. "Il est probablement déjà en France [...] Il va arriver en France, c'est une question de jours", a estimé l'infectiologue Karine Lacombe, cheffe de service des maladies infectieuses de l'Hôpital Saint-Antoine (AP-HP), mercredi 21 avril sur France Info. "Sur la base du criblage, on peut dire de façon assez robuste que ce variant ne circule pas en France", assure quant à lui le virologue Bruno Lina, membre du Conseil scientifique. Il aurait été détecté pour la première fois en Belgique au sein d'un groupe d'étudiants arrivé ce mois-ci d'Inde via l'aéroport parisien de Roissy, a-t-on appris jeudi de source officielle à Bruxelles. D'après les résultats de la base de données GISAID qui surveille les mutations de la Covid-19 à l'échelle mondiale, une quinzaine de pays auraient signalé des cas de contaminations au variant indien :

► En Europe : le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, la Suisse, l'Espagne, la Guadeloupe, l'Irlande.

► En Amérique : les Etats-Unis

► En Afrique : le Nigéria. 

► En Asie : l'Inde, Singapour, le Bahreïn, la Corée du Sud, la Turquie, 

► En Océanie : l'Australie, la Nouvelle-Zélande.

Quels sont ses symptômes ?
Si le variant indien semble plus contagieux que les autres souches, il entraînerait des symptômes typiques de la Covid-19. Le directeur de l'Institut de génomique et de biologie intégrative de Delhi indique que les malades souffrent "de maux de tête, de congestion nasale, de maux de gorge, de douleurs musculaire. On en voit atteints de diarrhée, comme ce fut le cas à New York l'an dernier. Et le climat étant chaud et sec cette saison, certains saignent du nez ou de la gorge parce qu'ils toussent ou éternuent davantage".

Rhume, mal de gorge... Plusieurs symptômes peuvent caractériser l'infection Covid-19 chez l'adulte et le bébé, lors d'une contamination au virus ou à l'un de ses variants. Des nouveaux comme les acouphènes sont évoqués. Lesquels en premier ? Au bout de combien de temps apparaissent-ils ? Que faire ? Quelle est l'évolution normale ? Conseils.

 

Quels sont ses dangers ?
Le variant indien serait donc porteur de deux mutations spécifiques : la première, la substitution L452R qui serait "présente dans deux lignages qui circulent aux États-Unis et qui entraînerait une légère augmentation de la transmissibilité [du virus], aux alentours de 20 à 30 %", explique Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon, dans un article de La Croix. La seconde, la substitution E484K, qui a déjà été retrouvée chez des variants préoccupants (brésilien et sud-africain), aurait "un impact significatif en termes d'échappement immunitaire", alerte Santé publique France dans son analyse du 8 avril, en précisant que cela n'a pas encore été formellement démontré. Autrement dit, "si cela se confirme, cela pourrait poser des soucis à moyen terme, car cela fragiliserait l'immunité de la population, vu que les personnes déjà infectées et celles vaccinées par les vaccins qui utilisent un vecteur type adénovirus – comme le vaccin AstraZeneca, Johnson & Johnson ou celui de Chine – sont bien moins protégées face à ces mutations", détaille Samuel Alizon, directeur de recherche au laboratoire des maladies infectieuses et vecteurs du CNRS, au HuffPost.

Plus contagieux chez les jeunes et les enfants ?
Il y a "pas mal de cas chez des sujets jeunes et même chez des enfants"
La double mutation présente sur le variant indien augmenterait sa capacité de transmission, notamment chez les jeunes et les enfants. En Inde, pour le moment, 65% des nouveaux malades ont moins de 45 ans, selon le chef du gouvernement local de New Delhi. Le variant touche ainsi les personnes jeunes, voire les enfants : "l'année dernière il n'y avait pratiquement pas d'enfants hospitalisés", ce qui n'est désormais plus le cas, signale Khusrav Bakan consultant à l'hôpital P. D. Hinduja National de Bombay. En Europe, il y a "pas mal de cas chez des sujets jeunes et même chez des enfants, ajoute le Pr Patrick Berche, microbiologiste et membre de l'Académie de médecine. Cela est assez inquiétant. Mais ça demande vérification. Pour le moment, ce n'est pas étayé par des publications. On a des indications qui pourraient suggérer que le virus devient plus virulent, mais ce n'est pas confirmé".

Est-il résistant au vaccin ?
"Deux positions (les deux mutations préalablement décrites) semblent être particulièrement puissantes, parce qu'elles peuvent échapper aux anticorps", confie le directeur de l'Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi au Monde. Pour le moment, les vaccins administrés comme les sérums d'AstraZeneca, de Johnson & Johnson ou les vaccins chinois (CoronoVac de Sinovac et les deux vaccins de Sinopharm) ne protègeraient pas contre le variant indien. Interrogée sur France Info le 21 avril 2021, l'infectiologue Karine Lacombe ajoute que ce variant pourrait également être "résistant aux traitements [de la Covid] comme les anticorps monoclonaux". 

Vaccin Covid-19 : quel est le plus efficace, Pfizer, Moderna, AstraZeneca ?
Les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca continuent d'être administrés en France et dans le reste de l'Europe. Le vaccin Janssen de Johnson&Johnson devrait être disponible samedi dans l'Hexagone. Efficacité, différences, technologie, composition, principes, doses, commande en Europe... Infos en direct.

Sources :

- Analyse de risque liée aux variants émergents de SARS-CoV-2 réalisée conjointement par le CNR des virus des infections respiratoires et Santé publique France, 8 avril 2021. 

- Gisaid : banque de données et réseau de surveillance des variants 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article