Le Portugal impose-t-il une quarantaine aux touriste Français ?Les plages sont-elles ouvertes au Portugal ?

Publié le par angeline351

Le Portugal impose-t-il une quarantaine aux touristes étrangers ?


Depuis le 1er avril 2021, tout voyageur en provenance de la France, ne pourra se déplacer que pour motif essentiel et devra, outre l'obligation de présenter un résultat négatif de test RT-PCR datant de moins de 72h (à l'exception des enfants de moins de 2 ans), respecter une période d'isolement prophylactique de 14 jours, à son domicile ou dans un établissement désigné par les autorités de santé portugaises.

Quelles sont les mesures de distanciation et d'hygiène mises en place au Portugal ?


Au Portugal, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics fermés mais pas dans la rue. Seule Madère fait exception à cette règle. Les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits sur la voie publique. La vente de boissons alcoolisées et la consommation d'alcool sera interdite dès 20 heures partout dans le pays. Les commerces ouvriront désormais à 10 heures et fermeront entre 20 heures et 23 heures, selon les décisions municipales. Les bars, les discothèques et les enceintes sportives resteront fermés sauf si les bars font également office de restaurant. Les restaurants pourront continuer à recevoir des clients jusqu'à minuit et fermeront à 1h.

Les plages sont-elles ouvertes au Portugal ?

Le Portugal a mis en place un plan d'occupation des plages pour permettre aux locaux comme aux touristes de s'y retrouver : il faudra respecter une distance de 3 mètres entre chaque famille ou groupe, et une jauge sera à respecter. Afin de ne pas se déplacer pour rien, une application "Info Praia" permet d'avoir un aperçu de l'occupation des plages en temps réel. Les plages auront un indicateur : vert, la plage est occupée à moins de 33% et est accessible, jaune, c'est encore possible de se déplacer, rouge, la plage est saturée.

Publié dans INFORMATION, PORTUGAL, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article