Impôt: La déclaration de revenus 2021 armée pour la crise

Publié le par angeline351

Impôt: La déclaration de revenus 2021 armée pour la crise

Frais de télétravail et primes Covid et Macron exonérés… les ménages vont bénéficier de quelques baisses fiscales, à ne pas oublier.

Malgré la mise en place du prélèvement à la source depuis 2019, les Français n'échappent pas chaque printemps à la déclaration des revenus de l'année passée, pour calculer leur taux d'imposition. Comme l'an dernier, les montants sont préremplis avec les données recueillies par l'administration fiscale pour plusieurs millions de contribuables, qui devront vérifier l'exactitude des informations et, si nécessaire, les corriger.

La date butoir des déclarations dépend du lieu de résidence: les habitants des départements 01 à 19 et les non-résidents ont jusqu'au 26 mai pour remplir leur déclaration 2021, ceux des départements 21 à 54 ainsi que la Corse jusqu'au 1er juin et ceux des autres départements (55 à 95) ainsi que les DOM-TOM jusqu'au 8 juin. La déclaration se fait désormais uniquement en ligne, mais vous pouvez vous faire aider par téléphone (0809 401 401, du lundi au vendredi de 8h30 à 19h) ou via un assistant virtuel sur la page d'accueil du site.

Une économie d'impôt pour tous
La principale nouveauté de l'année est l'abaissement du taux de la première tranche (pour les revenus entre 10.085 et 25.710 euros) de 14 à 11%, "une baisse de 5 milliards d'euros d'impôts pour 17 millions de foyers, soit un gain moyen d'environ 300 euros par foyer", précise Bercy.

Une mesure décidée suite aux mouvements sociaux des gilets jaunes en 2019, mais qui n'entre en vigueur que cette année. La crise sanitaire a aussi entraîné quelques aménagements: les frais liés au télétravail remboursés par l'employeur seront exonérés d'impôt sur le revenu, tout comme les primes Macron et les primes Covid. Et les dons aux associations d'aide aux personnes en difficulté bénéficient d'un abattement de 75% jusqu'à 1.000 euros. Enfin, le crédit d'impôt pour l'investissement en PME, que ce soit en direct ou via des FCPI et des FIP, passe de 18 à 25%, uniquement pour les versements effectués depuis le 10 août 2020. Mais le régime privilégié des FIP Corse et outre-mer est quant à lui abaissé de 38 à 30%.

 

Publié dans INFORMATION, VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article