Carrefour : votre magasin va peut-être bien fermer !

Publié le par angeline351

Carrefour : votre magasin va peut-être bien fermer !

Alors que les salariés des magasins Carrefour réclament une « prime Covid » et une augmentation significative de leur salaire, le géant de la distribution fait une annonce déconcertante. Le passage de 47 magasins Carrefour en location-gérance. En tout, 3 486 salariés vont partir.

Location-gérance : le nouveau « dada » de Carrefour ?

L’annonce avait été maintes fois reportée. Elle est tombée ce jeudi 15 avril. Une douche froide pour les salariés qui se sont particulièrement mobilisés depuis le début de la crise sanitaire . La direction de Carrefour a révélé que 47 nouveaux magasins basculeraient en location-gérance, 37 supermarchés Market et 10 hypermarchés, ce qui concerne en tout 3.500 salariés.

Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur.. Toutes les régions sont concernées. En Île-de-France, 9 supermarchés vont se retrouver aux mains d’un nouveau repreneur. Pour expliquer ce nouveau cap, le groupe tricolore a expliqué à l’AFP que son groupe « a fait le choix de ne pas fermer ou vendre ces hypermarchés. » En revanche, il souhaite accompagner la transformation de son modèle afin de « retrouver une dynamique de croissance. »

D’après la CFDT, Carrefour a dépassé le chiffre de « 10 000 salariés transférés à des repreneurs ces trois dernières années. » La location-gérance permet au groupe de garder la propriété des lieux, en octroyant à une personne sa gouvernance et l’exploitation de son fonds (matériels, finances..). En contrepartie, le propriétaire perçoit une rémunération.

Pour les salariés : pertes d’argent et d’avantages sociaux

Et les 3 486 salariés dans tout ça ? La CFDT explique que ce transfert à un nouveau repreneur « provoque des pertes de rémunération estimées à 1 ou 2 mois et des pertes importantes d’avantages sociaux ! » . Ainsi, le syndicat français de salariés demande la réouverture de négociations concernant l’accord de clause sociale pour aider les salariés à faire face à cette réduction d’avantages sociaux et de salaire. Le groupe Carrefour affichait une belle croissance en 2020, alors pourquoi devoir se séparer de certains de ses salariés ?

La liste des supermarchés concernés : 

Zone Ile de France : Ballencourt, Boulogne Billancourt, Brunoy, Etioles, Gometz La Ville, Montesson, Paris Tolbiac, Rueil Malmaison, Verrières Le Buisson

Rhône Alpes : Aix Les Bains, Ambert, Corbas, Genas, Montalieu, Perrigny, Rilleux Village, Ruy, Saint André de Corcy, Thonon

Centre : La Chaussée Saint Victor, Prémery, Romilly sur Seine, Saint Martin D’Auxigny, Yzeure

Sud-Est : Miramas, Montpellier Jacques Cœur, Ollioules, Pont Saint Esprit

Sud-Ouest : Montréjeau, Salies de Béarn

Nord-Est : Amiens, Arques, Aubigny Au Bac, Calais Virval

Ouest : Bretteville sur Odon, Falaise, Theix

Les hypermarchés :
Le Mans (72)
Calais Mivoix (62)
Euralille (59)
Lomme (59)
Aubervilliers (75)
Montereau (77)
Stains (93)
Montelimar (26)
Nîmes Ouest (30)
Port de Bouc (13)

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article