Saint-Nazaire. Covid-19 : au moins 13 classes fermées dans plusieurs établissements

Publié le par angeline351

Saint-Nazaire. Covid-19 : au moins 13 classes fermées dans plusieurs établissements

Après les sept classes fermées au lycée Aristide-Briand, quatre classes ont fermé dans deux écoles primaires, ce mardi 16 mars, et deux dans des collèges.

Quatre classes viennent d’être fermées par l’Agence régionale de santé (ARS) dans deux écoles primaires de Saint-Nazaire en raison de cas de Covid-19 ou de la présence de cas contacts. « La circulation du virus augmente, les variants sont plus contagieux, les autorités sont plus prudentes », constate un responsable. Deux classes sont aussi fermées dans deux collèges, ce qui porte à au moins 13 le nombre de classes fermées à Saint-Nazaire.

À l’école Andrée-Chedid, dans le quartier de la Chesnaie, il s’agit d’une classe de CE2 et d’une autre de CM2. Il y a, dans chacune de ces classes, un cas avéré du variant brésilien du Covid-19. En septembre, 55 élèves avaient déjà été confinés en raison d’un cas de Covid en maternelle.

Un variant sud-africain
À l’école primaire Albert-Camus, près de la maison de quartier Avalix, deux classes ont aussi fermé, mais sans qu’aucun élève ne soit malade. Pour l’instant, deux enfants d’une même famille, scolarisés chacun dans une classe différente, sont considérés comme cas contacts. Leur grand frère a testé positif au variant sud-africain.

Y a-t-il des conséquences pour les services collectifs gérés par la ville, accueil, cantine et temps périscolaires ? « Pour l’instant, ils restent assurés, indique l’adjoint au maire, Xavier Perrin. Mais nous sommes toujours dans l’attente d’une décision de l’ARS, qui regarde si des adultes encadrants ou d’autres enfants pourraient être cas contact. »

Mesures barrières
Au collège Pierre-Norange, les deux classes fermées la semaine dernière ont rouvert lundi. Mais dans le même temps, une nouvelle a été fermée. « Il n’y a pas eu de malades mais des cas contacts, dont un membre de la famille est atteint du variant sud-africain du Covid, explique le principal, Erik Juteau. On a eu quelques élèves malades, mais pendant les vacances. Ils ne sont pas revenus depuis. Pour l’instant, le virus ne semble pas circuler à l’intérieur de l’établissement, grâce aux mesures barrières mises en place. »

 

 

 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article