Loire-Atlantique. Covid-19 : plus de 10 000 vaccinations en trois jours

Publié le par angeline351

Loire-Atlantique. Covid-19 : plus de 10 000 vaccinations en trois jours

La pandémie a fait trois nouvelles victimes en Loire-Atlantique depuis mardi. Il y a eu 10 048 nouvelles vaccinations.
Ce vendredi 5 mars, l’Agence régionale de santé (ARS), faisait état de 103 325 vaccinations en Loire-Atlantique, pour des premières et deuxièmes injections. Soit 10 048 de plus depuis mardi. 5,2 millions de personnes ont été vaccinées à ce jour en France.

On enregistre trois nouveaux décès dans le département (612 ce vendredi soir, depuis l’apparition de la pandémie il y a presque un an). Si le nombre de personnes hospitalisées (219) est stable, le nombre de malades en réanimation augmente légèrement (23 contre 19, mardi dernier).

Le bassin nazairien plus touché

Accueil  Info  Info en continu  Loire-Atlantique. Covid-19 : plus de 10 000 vaccinations en trois jours
logo Presse-Océan    
Vendredi 05 mars 2021 21:23
Loire-Atlantique. Covid-19 : plus de 10 000 vaccinations en trois jours ...
photo le taux d’incidence baisse en loire-atlantique  ©  infographie po
Le taux d’incidence baisse en Loire-Atlantique © Infographie PO


La pandémie a fait trois nouvelles victimes en Loire-Atlantique depuis mardi. Il y a eu 10 048 nouvelles vaccinations.
Ce vendredi 5 mars, l’Agence régionale de santé (ARS), faisait état de 103 325 vaccinations en Loire-Atlantique, pour des premières et deuxièmes injections. Soit 10 048 de plus depuis mardi. 5,2 millions de personnes ont été vaccinées à ce jour en France.

On enregistre trois nouveaux décès dans le département (612 ce vendredi soir, depuis l’apparition de la pandémie il y a presque un an). Si le nombre de personnes hospitalisées (219) est stable, le nombre de malades en réanimation augmente légèrement (23 contre 19, mardi dernier).

Le bassin nazairien plus touché


De fait, le virus, gagné par le variant britannique (65 % en Loire-Atlantique), est bien présent. Et notre département concentre le plus gros pourcentage régional des variants sud-africain ou brésilien (9,30 %), en hausse.

On note qu’en de très faibles proportions, le taux de contamination continue de baisser dans notre département : entre mardi et vendredi, le taux d’incidence est passé de 137, 4 à 134,8 personnes positives pour 100 000 habitants. Ce taux est plus élevé autour de Saint-Nazaire (168), qu’en région nantaise (120).

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article