La FGTA-FO dénonce l’attitude scandaleuse du patronat de la coiffure

Publié le par angeline351

La FGTA-FO dénonce l’attitude scandaleuse du patronat de la coiffure

Communiqué de la FGTA-FO

Après 2 années consécutives sans augmentation de salaires dans la Coiffure, c’est de nouveau l’exaspération pour FO : la négociation salariale 2021 est un échec !

Les employeurs sont représentés par deux organisations, le CNEC et l’UNEC. Le CNEC n’a pas souhaité conserver sa proposition initiale, qui était acceptable pour la FGTA-FO, puisque l’UNEC ne s’est pas alignée.

L’UNEC quant à elle a osé par deux fois proposer le Smic jusqu’au niveau 2 échelon 1 alors que c’est une obligation légale…

Ce jour l’UNEC a formulé une ultime proposition : le Smic au niveau 1 échelon 1 puis 0,5 % sur l’ensemble des grilles, sans négociation possible ce qui tasse la grille. Le premier niveau serait ainsi rattrapé dès le 1er janvier 2022.

Pour la FGTA-FO, c’est inacceptable : pas de valorisation des salariés, de la formation, et donc de la profession.

La FGTA-FO a donc stoppé toutes les autres négociations qui n’ont pas trait aux salaires et ce jusqu’à nouvel ordre.

Le seul point mis à l’ordre du jour des prochaines CPPNI sera donc les salaires afin que l’UNEC obtienne un mandat cohérent avec le coût de la vie, et prenne en considération le fait que la coiffure est un métier essentiel qui doit être valorisé !

Les employeurs se plaignent de leurs difficultés à recruter. Ils devraient se poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses. En attendant, c’est la double peine pour les salariés de la coiffure : pas de prime Macron et pas d’augmentation de salaire depuis 3 ans.

FGTA-FO
AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

 

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article