Infarmed met à jour ses recommandations pour ceux qui reçoivent le vaccin AstraZeneca Connaissez les symptômes à surveiller.

Publié le par angeline351

Infarmed met à jour ses recommandations pour ceux qui reçoivent le vaccin AstraZeneca
Connaissez les symptômes à surveiller.

 

D après que l'Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un nouvel avis sur le vaccin AstraZeneca, Infarmed a rapporté, ce vendredi, avoir mis à jour les recommandations pour ceux qui ont déjà pris ou vont prendre ce vaccin . 

Essoufflement;
Douleur à la poitrine ou à l'estomac;
Gonflement ou froid dans les bras ou les jambes;
Maux de tête sévères ou aggravés ou vision trouble;
Saignements persistants;
De multiples et petites ecchymoses, des taches rougeâtres ou violacées ou
des vésicules sanglantes sous la peau.
Selon la note de l'autorité, les professionnels de la santé doivent également être conscients:

Pour la possibilité de survenue de cas de thromboembolie, à
savoir ICD ou TSVC chez les individus vaccinés, en particulier dans les 7 à 14 jours suivant la vaccination, en particulier chez les femmes de moins de 55 ans.

Ils doivent alerter les personnes vaccinées afin qu'elles recherchent une assistance médicale immédiate si elles présentent des symptômes de thromboembolie et en particulier des signes de thrombocytopénie et de caillots sanguins, tels que des ecchymoses ou des saignements faciles et des maux de tête persistants ou sévères, en particulier pendant les 3 jours suivant la vaccination.
Il est important de rappeler que le comité de sécurité (PRAC) de l'Agence européenne des médicaments (EMA), a terminé hier, l'évaluation préliminaire des événements thromboemboliques graves chez les personnes vaccinées avec le vaccin AstraZeneca contre Covid-19.

Le Comité a conclu que "les avantages du vaccin dans la prévention de l'hospitalisation et de la mort de Covid-19 l'emportent sur ces risques".

Les événements observés, selon l'avis de l'autorité européenne, "sont très rares" - 7 cas de coagulation intravasculaire disséminée (CIM) et 18 cas de thrombose des sinus veineux cérébraux (TSVC)) - par rapport au nombre de vaccinés d'environ 20 millions au Royaume-Uni et en Europe, jusqu'au 16 mars, "aucune relation avec le vaccin n'a été prouvée".

En outre, le comité "a constaté que le risque global d'événements thromboemboliques dans la population vaccinée était plus faible que prévu dans la population générale".

"Bien qu'il s'agisse de cas très rares, le comité a recommandé que le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice (FI) de ce vaccin soient mis à jour pour inclure plus d'informations sur ces risques ainsi que la distribution d'une communication aux professionnels de la santé pour alerter eux à la possibilité éloignée de l'apparition de changements de coagulation », peut être lu dans la note Infarmed. 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article