Des chercheurs montrent la nocivité de certains cosmétiques

Publié le par angeline351

Des chercheurs montrent la nocivité de certains cosmétiques

Une étude menée par une équipe franco-américaine a cherché à mettre en garde contre certaines crèmes de jour et crèmes solaires, qui développent au fil du temps un élément cancérogène et perturbateur hormonal.

Cosmétiques : la présence nocive d’octocrylène
L’ingrédient mis en cause est l’octocrylène, présent dans de nombreux cosmétiques, des crèmes hydratantes aux shampoings. Cet élément se transforme en benzophénone, qui s’accumule avec le vieillissement du produit. L’équipe franco-américaine, après avoir analysé une quinzaine de crèmes, en France et aux États-Unis, appelle à bannir cet ingrédient des cosmétiques.

L’octocrylène serait néfaste pour les coraux et la vie marine en général. Un des coauteurs de l’étude, Philippe Lebaron, note que « certains fabricants l’ont retiré de leurs crèmes solaires pour des raisons environnementales ». Des territoires ayant des récifs coralliens ont également interdit l’octocrylène dans les produits de protection solaire.

Un danger pour la santé comme pour l’environnement
Le Centre international de Recherche sur le Cancer de l’OMS a classé la benzophénone comme potentiellement cancérogène pour l’homme. Pour cette institution, les preuves du risque de cancer dus à la benzophénone sont suffisantes. Les produits étudiés par les chercheurs ont subi un procédé de vieillissement accéléré aux États-Unis, les menant à l’équivalent d’un an passé à température ambiante. Le professeur Lebaron note que la quantité de benzophénone augmente au fur et à mesure du vieillissement.

Le biologiste note que les augmentations de benzophénone ont dépassé les 100%, voire les 200%. « C’est la première fois que l’on montre cette dégradation de l’octocrylène en benzophénone », affirme-t-il à l’AFP. L’étude a ainsi montré que les produits contaminés par la benzophénone sont facilement absorbés par la peau, et constituent une menace pour la santé et pour l’environnement.  

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article