Covid-19: le passeport sanitaire de l'UE n'est valable qu'avec les vaccins approuvés par l'EMA

Publié le par angeline351

Covid-19: le passeport sanitaire de l'UE n'est valable qu'avec les vaccins approuvés par l'EMA

 

La proposition de l'Union européenne (UE) pour un passeport sanitaire, qui contribuera à la libre circulation au sein de l'Union, ne sera valable qu'avec les vaccins approuvés par l'Agence européenne des médicaments, a déclaré un responsable de l'UE à Euronews.

La raison en est que les vaccinations des entreprises non agréées par le régulateur européen ne sont pas couvertes par la clause de responsabilité et de contrôle qualité du bloc.

Ainsi, selon la même source, le commissaire à la justice de l'UE Didier Reynders a précisé que les États membres étaient libres de vacciner leurs citoyens avec d'autres produits, mais qu'ils ne recevraient pas de certificat de voyage agréé à moins que leur vaccin ne soit produit par une société agréée par l'UE. Il en existe actuellement quatre: Pfizer, AstraZeneca, Moderna et Johnson & Johnson.

La durée du passeport devrait être limitée à la fin de la pandémie de COVID-19, a déclaré la même source à Euronews, ajoutant que les tests et la quarantaine continueront d'être les principaux facilitateurs de la libre circulation, ce qui signifie que la vaccination ne sera pas une condition préalable à la libre mobilité.

Reynders a indiqué jeudi que la protection des données et une éventuelle discrimination restaient les principales préoccupations de la Commission européenne, qui travaille sur une proposition de certificat de voyage COVID-19. Mais les informations d'aujourd'hui montrent que l'accent est également mis sur la sélection des vaccins.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu'il serait techniquement possible de développer un «passeport numérique» dans environ trois mois, en utilisant des données indiquant si une personne a été vaccinée, a été testée négative pour Covid-19 ou est immunisée après avoir contracté la maladie.

Les certificats peuvent faciliter le retour au voyage aérien et éventuellement éviter de nouvelles vacances d'été désastreuses, car l'industrie du tourisme et les économies en général restent soumises à diverses restrictions.

Les pays du sud de l'Europe qui dépendent du tourisme, comme la Grèce, l'Espagne et le Portugal, soutiennent ce système, mais leurs partenaires du nord de l'UE, comme l'Allemagne, ont des réserves sur le fonctionnement de ce type de certificats.

Publié dans INFORMATION, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article